Accueil > Magazine > Santé et bien-être > Pourquoi ne faut-il pas mélanger viandes et féculents?

Pourquoi ne faut-il pas mélanger viandes et féculents?



Vous avez certainement constaté que les menus proposés par Fitnext n’associent pas (ou très rarement, et uniquement en programme de prise de masse) féculents et protéines. Ce qui d’ailleurs représente un changement assez radical pour la plupart d’entre vous. Pourquoi cette dissociation ?

Mélanger viande et féculents entraîne des problèmes de digestion

L’explication est très simple : la digestion de l’amidon contenu dans les céréales (ainsi que dans les légumineuses et les pommes de terre) et celle des protéines ne passent pas par les mêmes voies. Il y a même concurrence entre elles.

Ainsi, la présence d’amidon dans la bouche va entrainer la production d’une salive riche en ptyaline, une enzyme dont le rôle est de transformer l’amidon en une molécule plus petite. Cette molécule va finir sa dégradation en glucose (le seul sucre exploitable par le corps) dans l’intestin grâce à d’autres enzymes. Toutes ces réactions se font dans un milieu « basique » dont le pH si situe entre 7 et 8.

A l’inverse, les protéines sont principalement digérées par des enzymes contenues dans l’estomac en présence d’acide chlorhydrique (ph entre 2 et 4, donc très acide).

Dans le cas d’un repas contenant à la fois des protéines et des féculents, les premières vont être traitées en priorité car elles sont plus fragiles, et l’acidité que cela va engendrer va bloquer ou du moins diminuer la sécrétion de ptyaline. L’amidon va donc attendre patiemment son tour…et commencer à fermenter !

De la même manière, et pour les mêmes raisons, sucre et amidon ne font pas bon ménage. Les deux ne seront pas digérés correctement et il y aura là aussi fermentation.

Mangez votre viande avec des légumes

La solution ? Accompagner les féculents ou les protéines de légumes, qui se digèrent rapidement et sont très riches en vitamines et minéraux. Dans le premier cas, l’eau qu’ils contiennent va participer à l’hydrolyse de l’amidon (c’est à dire sa simplification), et dans le second ils vont fournir les bases nécessaires à la désacidification des protéines.

Pour conclure, il est important de respecter ces principes de dissociation car cela va permettre une bonne assimilation des nutriments contenus dans nos aliments. Dans le cas contraire, une mauvaise digestion, en plus de ne pas tirer la quintessence des ingrédients, va notamment engendrer la production d’oxyde de carbone et d’alcool, source de gaz, constipation, ballonnements et autres désagréments. A moyen terme, la répétition de ce type de repas va participer à l’inflammation intestinale dont nous avons longuement évoqué par ailleurs les conséquences sanitaires.

Par Erwann Menthéour

erwann-mentheour

Et pour aller plus loin …
Auteur de cet article, Erwann Menthéour est aussi un ancien cycliste professionnel, créateur de la méthode de coaching en ligne Fitnext.

Vous pouvez suivre ses nombreux conseils sur son site, et retrouver la forme et la santé avec un programme personnalisé.


14 thoughts on “Pourquoi ne faut-il pas mélanger viandes et féculents?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>