5 questions/réponses pour tout savoir sur la monodiète

Compote de pomme cannelle pour la monodiète

Les coaché(e)s Fitnext le savent : la monodiète est le premier pas vers une détoxification profonde de l’organisme. Le passage imminent à l’automne (c’est également valable au printemps) est le moment idéal pour offrir à son corps ce grand nettoyage, pour ensuite repartir sur des bases saines. Encore faut-il savoir comment s’y prendre et comprendre l’intérêt de cette pratique ancestrale. Afin de vous guider dans votre première monodiète, Fitnext vous propose aujourd’hui de bons conseils pour que ces quelques jours se déroulent de manière sereine et harmonieuse.

1 – Qu’est-ce qu’une monodiète ?

La monodiète consiste à ne se nourrir que d’un seul et unique aliment pendant un ou plusieurs repas. De cette manière, votre appareil digestif est moins sollicité, la digestion plus rapide et moins laborieuse qu’à l’issue d’un repas traditionnel. L’objectif est d’assainir vos intestins afin que ceux-ci puissent correctement effectuer leur travail. Un travail capital puisque, contrairement à ce qu’on pourrait penser, les intestins ne sont pas seulement un organe de transition entre ce qui entre et ce qui sort de votre organisme. Leur rôle est bien plus complexe. Avec les reins, le foie, la peau et les poumons, les intestins font partie des cinq émonctoires principaux du corps. Pour faire simple, ils représentent une des portes de sortie majeure des toxines. Ils agissent comme un filtre. Encore faut-il que ces filtres soient en bon état.

Une monodiète peut être réalisée sur un seul repas mais ses bénéfices seront beaucoup plus grands si elle est cour sur 3 jours consécutifs. A ceux qui pensent que cette pratique est dangereuse ou génératrice de carences, je ne dis qu’une chose : pas d’inquiétude. Si la monodiète est réalisée de manière consciencieuse, elle ne sera que positive pour votre organisme. Par ailleurs, n’oubliez pas qu’une alimentation anarchique ou 100% industrielle peut se révéler bien plus dangereuse.

2 – A quoi sert une monodiète ?

Une fois que l’on a compris que la monodiète permet de remettre ses intestins d’aplombs, on se dit : « OK mais quels vont être les bénéfices concrets sur ma forme ? ». Une interrogation toute légitime. Tout d’abord, il faut savoir que la monodiète ne doit pas être effectuée avec un objectif de perte de poids. Ce n’est absolument pas le but. Ensuite, vos intestins ayant une activité digestive moins importante, ils vont utiliser l’énergie disponible pour procéder à un grand nettoyage et éliminer toutes les particules polluantes présente. Que ce soit les métaux lourds, les déchets en putréfaction, etc … Résultats, vous allez retrouvez de l’énergie et un réel confort au niveau du ventre. Exit les abdomens gonflés ! Votre transit a de grandes chances de retrouver un fonctionnement normal. Mais ces améliorations ne sont que le début. Après les trois jours de monodiète, l’idée est de privilégier pendant les semaines qui suivent une alimentation saine, variée, équilibrée et vivante. Du coup, en offrant de bons nutriments à votre organisme fraîchement nettoyé, votre forme ne va aller qu’en s’améliorant. Votre peau et vos cheveux notamment en seront les témoins

3 – Que manger pendant une monodiète ?

Chez Fitnext, nous proposons généralement de réaliser la monodiète avec des pommes ou du raisin. Comme d’habitude, il est vivement recommandé de se tourner vers des fruits issus de l’agriculture biologique afin de pousser la démarche de détoxification jusqu’au bout. De cette manière, on évite en effet d’ingérer des pesticides. La monodiète peut également être effectuée avec des carottes. Enfin, pour ceux qui craignent d’être tiraillé(e)s par la faim, une monodiète à base de riz est envisageable. Dans ce cas, optez pour du riz complet et bio. Toutefois, quelque soit l’aliment choisi, il est important de bien s’hydrater tout au long de la monodiète. Vous pouvez alterner entre de l’eau de bonne qualité, de l’infusion de thym ou même du thé vert.

4 – Comment se sent-on pendant une monodiète ?

On ne va pas se mentir, la monodiète n’est pas forcément facile. Nous sommes habitué(e)s à manger des repas complets, comprenant bien souvent des féculents en grande quantité et des protéines animales. Bref, des aliments très rassasiants. Du coup, le premier jour, la sensation de faim peut se révéler un peu perturbante. Mais tenez bon ! Ensuite, le corps en évacuant ses déchets peut vous procurer des sensations un peu similaires à celles d’un sevrage : nausée, maux de tête, courbatures. Mais pas de panique, ce n’est pas systématique. Chacun réagit différemment. Il est toutefois conseillé de réaliser la monodiète au cours d’une période où vous pourrez rester au calme.

5 – Comment se réalimenter  à l’issue de la monodiète ?

Une fois la monodiète terminée, il ne s’agit surtout pas de se remettre à manger d’un seul coup comme avant et de faire des repas gargantuesques. Le choc pour l’organisme serait réel. La réalimentation doit se faire de manière progressive et avec des aliments de qualité. On se concentre sur les fruits et les légumes, on remet au fur et à mesure des aliments comme les céréales ou les légumineuses à son menu. Mais surtout, on attend au moins 2 jours avant de consommer des protéines animales. Et pour prolonger les bénéfices de la monodiète, on  évite au maximum les aliments industriels (gâteaux, bonbons, plats préparés, etc …). On garde à l’esprit que pour avoir un corps en bonne santé, rien ne vaut une alimentation vivante et variée.

Par Erwann Menthéour.

Le plus efficace des coachings commence ici

Choississez votre objectif, suivez votre programme et obtenez des résultats.