Les 6 aliments santé de l’automne

6 aliments sante automne fitnext

Les températures se sont rafraîchies, le soleil se fait plus timide et le sol est jonché de feuilles mortes. C’est officiel, l’automne est bien là. Si l’été est une saison où la nature est particulièrement généreuse, notamment en matière de fruits et légumes, l’automne l’est tout autant. Les saveurs de cette saison sont typiques. Les étals sont recouverts de champignons, de poires, de coings, de figues, de choux et de châtaignes. Des aliments qu’on prend plaisir à retrouver dans notre assiette. Chez Fitnext, nous adorons cette saison et nous vous proposons de découvrir nos 6 aliments stars de l’automne. Pendant les semaines à venir, ils vont vous faire du bien grâce à leurs nutriments et vous permettront de réaliser de savoureux repas.

Les noix

S’il est un aliment qui caractérise parfaitement l’automne, c’est bien la noix. Ce petit oléagineux débarque en effet dès le mois de septembre sur les étals des marchés français. Et ce pour notre plus grand bonheur. Cette petite coque ocre cache en son sein un vrai trésor de santé. La noix est particulièrement riche en oméga-3 bons pour le système cardio-vasculaire. Elle est aussi une excellente source d’antioxydants qui permettent de lutter contre le vieillissement cellulaire.

Pour beaucoup d’entre vous, qui dit noix dit gras. Cette idée reçue a la peau dure et fait généralement de la mauvaise publicité à cet aliment qui ne vous veut pourtant que du bien. Car si la noix est effectivement un aliment gras, c’est un aliment qui contient de bons gras. Des matières grasses qui contribuent au bon fonctionnement de vos artères et de votre cerveau ainsi qu’à la belle qualité votre peau. Encas idéal pour les petites faims, la noix est aussi très bénéfique après une séance de sport.

Pour profiter de tous les bienfaits de cet oléagineux, choisissez-là fraîche ou sèche, selon vos goûts, mais surtout non décortiquée. Vendues directement en cerneaux, les noix perdent très rapidement de leurs vertus et rancissent. On évite bien évidemment les noix dans les assortiments salés dédiés à l’apéritif. Ce genre d’aliments est parfaitement contre-productif en raison de son taux de sel.

Les pommes

C’est l’aliment emblématique de Fitnext. Et pour cause : la plupart de nos coaché(e)s débutent leur programme par une monodiète de trois jours qui se fait généralement à base de pommes car c’est un fruit peu cher et, surtout, que l’on trouve toute l’année ou presque. L’automne est cependant le meilleur moment pour consommer des pommes car elles viennent d’être cueillies et n’ont pas passer plusieurs mois dans des réfrigérateurs pour être conservées.

La pomme est un fruit nutritionnellement très intéressant. Son apport calorique est faibles mais elle vous apporte vitamine C, antioxydants et pectine, une fibre soluble, qui joue un rôle positif sur le cholestérol. La pomme peut se consommer en compote, cuite au four, en jus centrifugé mais surtout en croquant simplement dedans. C’est incontestablement de cette manière qu’on peut savourer ses arômes. Des arômes très différents d’une variété à l’autre. Et c’est cette diversité – il existe plusieurs dizaines de variétés – qui fait de la pomme un des fruits préférés des Français.

En revanche, si le choix de la variété est une affaire de goût, il est important d’acheter des pommes issues de l’agriculture biologique. La raison est simple : la pomme fait partie des fruits les plus traités dans l’agriculture conventionnelle. Selon l’INRA, une pomme qui n’est pas issue de l’agriculture biologique subit en moyenne 36 traitements chimiques. Les pesticides utilisés sont dangereux pour la santé car ils sont notamment des perturbateurs endocriniens. Vous comprendrez qu’il serait dommage de vouloir se faire du bien en mangeant des pommes et finalement ingérer des produits toxiques pour votre organisme.

Les courges

Comme pour les pommes, les courges brillent par leur diversité. Il en existe des grosses, des petites, des oranges, des jaunes, des blanches. Certaines, comme le potimarron, ont une saveur très prononcée. D’autres, comme le pâtisson, possèdent des saveurs plus douces. Le point commun de ces courges – dites d’hiver – est qu’elles ont la peau épaisse qui permet de les conserver longtemps une fois « cueillies ». Depuis la fin septembre, elles ont envahis les rayons primeurs et on va les retrouver pendant de longues semaines.

Fitnext vous invite à redécouvrir les arômes des cucurbitacées de nos jardins. Que ce soit dans le potiron, la courge musquée de Provence, le potimarron, la butternut ou la courge spaghetti, la vitamine A et le potassium sont au rendez-vous en bonne quantité. Par ailleurs, dans les variétés orange, on trouve une excellente source de bêta-carotène, un antioxydant qui peut jouer un rôle dans la prévention du cancer.

Les courges peuvent se consommer en soupe, en purée ou encore rôties. Et comme rien ne se perd, n’hésitez pas à conserver les graines qui sont à l’intérieur des courges. Nettoyez-les bien à l’eau claire et faites-les sécher au four. Vous pourrez ensuite les conserver d’une un bocal et en faire toaster une poignée pour agrémenter une salade ou une poêlée de légumes.

À lire aussi : Le potimarron : c’est bon et de saison !

Les kiwis

Originaires de chine puis importés en Nouvelle-Zélande, le kiwi est un concentré d’énergie. Riche en vitamine C (il en contient 90 mg pour 100 grammes de fruits, c’est-à-dire deux fois plus que dans l’orange), il possède aussi une bonne dose de cuivre, de magnésium et de potassium.

Le kiwi est aussi réputé pour sa teneur en acide folique (vitamine B9) et en vitamine K. Qu’il soit jaune ou vert, il est un véritable allié pour faire face aux frimas de l’hiver. Par ailleurs, il contribue fortement, grâce à ses antioxydants, à la prévention du cancer et sa teneur en fibres solubles en fait un fruit efficace pour faciliter la digestion et lutter contre la constipation.

Au début de l’automne, les kiwis disponibles sont majoritairement néo-zélandais. Il faut attendre fin octobre- début novembre pour pouvoir déguster des kiwis français. Pour des raisons écologiques, vous comprendrez qu’il est préférable de choisir des kiwis cultivés dans l’Hexagone (notamment en Aquitaine, première région française productrice de kiwis) car ils n’auront pas parcourus plus de 20.000 km pour arriver jusque dans votre assiette.

Les lentilles

Les végétariens en sont friands. Et ce pour une excellente raison. Les lentilles, comme l’ensemble des légumineuses, sont riches en protéines. Des protéines végétales qui représentent une très bonne alternative aux protéines animales. Mais pour profiter au mieux de ces protéines, il est important de consommer les lentilles en combinaison avec des produits céréaliers ou des noix.

Contrairement aux protéines animales, les lentilles ont une faible teneur en méthionine (un acide aminé essentiel à l’organisme), ce qui rend leurs protéines incomplètes. Toutefois, en combinant les lentilles à, par exemple, du riz, on obtient des protéines complètes qui contiennent tous les acides aminés essentiels.

Outre leur richesse en protéines mais aussi en phosphore, en cuivre, en manganèse et en vitamine B9, les lentilles sont composées d’une grande quantité de fibres. Ces fibres permettent de lutter contre le cancer du côlon et procure une sensation de satiété rapide. Les lentilles sont donc des aliments à favoriser quand on veut faire attention à sa ligne sans craindre d’avoir faim. Chaudes ou froides, elles se consomment aussi bien en salade qu’en accompagnement de céréales ou de légumes verts.

Le raisin

Un automne ne serait pas parfait sans le raisin. Blanc ou noir, de l’Italien, du Chasselas ou du Muscat, le raisin squatte nos tables de septembre à mi-novembre. Sa saison étant courte il faut vraiment en profiter. D’autant que ses vertus sont considérable : il est riche en manganèse, cuivre, vitamines B1 et B2. Il est aussi une excellente source de flavonoïdes qui permettent de lutter contre le vieillissement des cellules. Notons également que le raisin est un fruit peu calorique (69 calories pour 100 gr), possède des vertus anti-cancéreuse et permettrait de lutter contre les maladies cardio-vasculaires. Bref, c’est un trésor de santé.

Consommés frais, les raisins ont toute leur place sur le plateau de votre petit déjeuner ou de votre goûter. Sous la forme séchée, les raisins sont des alliés des sportifs et peuvent ainsi servir de petit coup de fouet pendant une séance d’exercices. Le raisin se consomme également en jus mais aussi – de manière moins connue – sous forme d’huile : l’huile de pépins de raisin. Elle contient des omégas 6 bénéfiques contre le cholestérol.

Le raisin, à l’instar des tomates ou encore des pommes, fait partie des fruits les plus traités. Dans l’agriculture intensive, tout au long de sa croissance, il est copieusement arrosé des produits phytosanitaires comme les pesticides et les insecticides. Il est donc important de privilégier du raisin issu de l’agriculture biologique. Même si le geste est bon, un lavage à l’eau clair ne suffira jamais à retirer les produits toxiques utilisés lors de la culture du raisin.

À présent, vous savez quoi glisser dans votre cabas quand vous irez faire vos courses ! En plus de nos 6 produits chouchous, n’hésitez pas à faire la part belle aux poires, aux coings, aux prunes, aux choux ou encore au cresson. Et souvenez-vous : quand c’est de saison, c’est forcément bon !

 

Pour aller plus loin : Les pesticides, fléau moderneProtéines animales ou protéines végétales, quelle est la différence ?Quelles huiles végétales choisir ?

 

Le plus efficace des coachings commence ici

Choississez votre objectif, suivez votre programme et obtenez des résultats.