Perte de poids Body weight Nouveau Full energy NouveauSe connecter

Le bowl cake est-il vraiment “healthy” ?

bowl cake vraiment healthy

Vedette actuelle du petit déjeuner, le bowl cake fait de plus en plus d’adeptes. Apprécié pour son aspect “healthy” et gourmand, le gâteau star du moment possède pourtant quelques points faibles…

Le petit déjeuner tendance

Très présent sur les blogs culinaires et les comptes Instagram food, le bowl cake connaît un succès grandissant. Comme son nom anglais l’indique, ce dernier se prépare dans un bol de façon ludique. Il suffit simplement de mélanger des céréales (flocons d’avoine, muesli…), un peu de lait (animal ou végétal), un œuf et de la levure chimique avant de l’enfourner au micro-ondes durant quelques minutes. Il se déguste avec des fruits frais, des fruits secs, des oléagineux, du miel, et bien d’autres aliments. Réputé pour son côté léger, sain et anti-fringales, le bowl cake ne fait cependant pas l’unanimité. Cette recette connue pour être « healthy » l’est-elle réellement ?

Cuisson au micro-ondes : danger ?

Le principal point négatif de cette recette est sa phase de cuisson au micro-ondes. En effet, sous l’effet des ondes, les aliments s’appauvrissent en nutriments. Hors, un bon petit déjeuner est un petit déjeuner nutritif, plein de vitamines, de protéines et de minéraux pour démarrer la journée du bon pied ! Tant de détails importants sur lesquels vous faites l’impasse en optant pour le fameux bowl cake.

Enfin, cet appareil électroménager peut présenter des risques plus sérieux pour votre santé. En effet, le générateur d’ondes électromagnétiques situé au coeur de votre micro-ondes agit sur les molécules des aliments, ce qui permet de les chauffer. Mais, si ce dernier est mal isolé, ces ondes peuvent s’étendre auprès de vous. C’est à cet instant même que vous vous exposez à de potentiels dangers, car ces radiations sont accusées de provoquer des insomnies, des migraines, voire des dépressions. Ces ondes pourraient même fragiliser votre système immunitaire et favoriser l’apparition de tumeurs. Nous vous recommandons donc d’utiliser cet appareil à bon escient, en vérifiant régulièrement qu’il ne soit pas endommagé.

À lire aussi : Le micro-ondes, cet ami qui vous veut du mal

Bowl cake et levure chimique : attention !

Pour comprendre pourquoi nous ne recommandons pas l’utilisation de petits sachets roses, il est nécessaire de savoir différencier les variétés de levures du commerce :

La levure, en soi, est un micro-organisme vivant permettant aux aliments de fermenter. C’est le cas d’une levure riche en vitamines : la levure de boulanger.
La levure chimique, quant à elle, n’est pas une « vraie levure » puisqu’elle n’est pas composée de micro-organismes vivants, bien au contraire… Cette poudre blanche est en fait un mélange de plusieurs agents : basique, acide et neutre (stabilisant). Elle contient très souvent du gluten ainsi que des additifs phosphatés. Ces derniers sont particulièrements dangereux car l’organisme les imprègne beaucoup mieux que les phosphates présents naturellement dans certains aliments (lentilles, grains entiers…).

Résultat : ces additifs peuvent quasiment faire doubler votre apport total en phosphore, ce qui est néfaste pour votre santé. Consommé en excès, ce sel minéral est soupçonné de favoriser le développement de certaines pathologies, comme les maladies cardiovasculaires, osseuses et rénales ainsi que des troubles du comportement chez l’enfant. Si vous souhaitez toujours faire des bowls cakes, optez pour une ⅔ d’une cuillère à café de bicarbonate de sodium avec ⅓ de jus de citron à la place.

Pour un petit déjeuner de meilleure qualité, optez plutôt pour des alternatives comme le smoothie bowl ! Recette idéale pour attaquer votre journée avec énergie !

Le plus efficace des coachings commence ici

Choisissez votre objectif, suivez votre programme et obtenez des résultats.



En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à réaliser des statistiques d’audiences et vous proposer des services et une offre ainsi que des contenus publicitaires adaptés à vos centres d'intérêts, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.