Contre le gaspillage alimentaire

Halte au gaspillage intempestif !

Fitnext entend par cet article interpeler sur l’ampleur du problème de gaspillage alimentaire, ainsi que sur la relative torpeur des institutions. Avec la ferme conviction que le changement de paradigme passe par le changement de comportement de chacun.

Gaspillage alimentaire : une prise de conscience récente

Pendant longtemps, des pratiques scandaleuses n’ont suscité que peu d’émois. Ainsi, les grandes surfaces badigeonnaient parfois leur marchandise encore bonne d’eau de javel avant de la jeter, afin qu’elle ne profite pas à d’autres. On peut d’ailleurs légitimement questionner l’humanité d’un tel geste, quand chaque jour des personnes meurent dans la rue. Cela n’est pas une surprise, ce qui se déroule dans les grands commerce n’a plus grand chose à voir avec notre santé, mais plutôt avec des colonnes de pertes et de profits.

Puis les rapports se sont accumulés. Leurs conclusions toujours plus inquiétantes sont parvenues tant bien que mal aux oreilles endormies qui nous gouvernent. Petit à petit, la sensibilisation s’est faite. À tel point qu’aujourd’hui, plus personne n’ignore combien la question du gaspillage est prégnante. Voilà qui tombe à pique, car il est temps d’agir !

Lutter efficacement contre le gaspillage alimentaire

Depuis peu, des grandes surfaces se sont engagées dans la voie de la lutte contre le gaspillage des denrées encore consommables. Ainsi, des fruits et légumes d’aspect biscornu sont revendus. Car si leur apparence ne pousse pas à l’achat intuitivement, ils sont tout-à-fait propre à la consommation !

Lorsqu’on sait que chaque année 90 à 140kg d’aliments sont gâchés par habitants, soit 1,3 milliard d’euros de marchandise, ce genre d’initiative n’a rien d’une goute d’eau dans l’océan. De même, face à une inaction coupable des instances dirigeantes qui se cantonnent globalement à imprimer des dépliants, les associations citoyennes sont un recours non-négligeable. À l’image des Gars’pilleurs de Lyon, qui effectuent un travail remarquable, des citoyens qu’on a coutume d’appeler lambda effectuent une action qui n’a rien de lambda : ils font les poubelles. Puis, il centralisent leurs trouvailles, et les revendent, ou en font don aux démunis. Le tout étant bien entendu reconnu comme illégal… Il faut dire, cela n’a pas grand chose en commun avec l’impression de dépliants…

Les chiffres du Ministère de l’agriculture interpellent au plus haut point. En effet, sur la centaine de kilos de nourriture gâchée par année par habitant, on estime environ aux deux tiers la part de gaspillage avant la mise en vente du produit. En clair, l’industrie l’agro-alimentaire a une part majeure de responsabilité dans la problématique. Alors comment faire pour changer cela, alors même que nous n’avons pas de moyen direct d’influence ? La solution réside dans l’action citoyenne individuelle ou collective, qui reste le meilleur moyen de gagner les cours et les consciences, puis les institutions. Et si tout commençait dans l’assiette ? Au-delà des mots, découvrez des recettes Fitnext exclusives et savoureuses pour profiter de vos restes !

En définitive, la question du gaspillage illustre parfaitement l’esprit qui anime Fitnext. Agir pour créer le mouvement. Pour ne pas laisser d’autre choix aux institutions que de s’engager dans la bonne voie. La voie qu’aura choisie une majorité de citoyens avertis de leur santé et de celle de leur planète. Des citoyens qui sont autant que bulletins de vote…

Le plus efficace des coachings commence ici

Choississez votre objectif, suivez votre programme et obtenez des résultats.