Perte de poids Body weight Nouveau Full energy NouveauSe connecter

Les huiles végétales, bien les comprendre

huiles vegetales bien choisir

Les huiles végétales, est-ce bon pour la santé ?  Les fruits, les légumes, les céréales, les légumineuses… Parmi les aliments conseillés, les huiles végétales ont également une place de choix. Car, oui, les matières grasses – les bonnes, bien sûr – sont indispensables à une santé durable. Et, non, contrairement aux idées reçues, elles ne font pas grossir si elles sont bien choisies et consommer intelligemment. Afin d’y voir un peu plus clair, Fitnext vous propose de faire le point sur les huiles végétales. Suivez le guide !

Les huiles végétales, qu’est-ce que c’est ? 

On ne va pas y aller par quatre chemins : les bons gras, c’est important. C’est même essentiel dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée comme on la prône chez Fitnext. Quand on parle de bons gras, on englobe les poissons gras et les oléagineux, tous riches en oméga 3 et 9. Pour rappel, les oméga 3, 6 et 9 sont des acides gras insaturés bénéfiques pour l’organisme, notamment pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires et le mauvais cholestérol. Parmi les aliments sources de bons gras, il y a aussi les huiles végétales qui, en fonction de leur produit d’origine, contiennent des omégas 3, 6 ou 9.

A lire aussi : Les acides gras sont nos amis !

Comment bien choisir vos huiles végétales ?

Pour choisir les huiles végétales à consommer, il y a trois critères de qualité à privilégier pour profiter au mieux de leurs bienfaits.

  • Préférez les huiles vierges ou extra vierge : cela vous assure un « pur jus » dans lequel rien n’a été ajouté, ni retiré. Les additifs, quels qu’ils soient, y sont donc bannis.
  • Optez pour des huiles de « première pression à froid » : elle atteste que les graines et les oléagineux qui sont à la base de l’huile ont été pressés une seule fois de manière mécanique et sans chauffage. Les huiles qui ne comportent pas cette mention ont, elles, été chauffées à une température entre 80° et 100° et ont subi un processus de raffinage qui a entraîné une perte irrémédiable des propriétés gustatives et nutritionnelle des huiles.
  • Prendre issu de l’agriculture biologique : une garantie minimum de préserver son corps des agents phytosanitaires, dont l’omniprésence relève du scandale sanitaire. Et il faut bien garder à l’esprit que le l’alimentation issue de la filière bio garantit 30 à 40% d’apport en nutriments essentiels en plus par rapport aux aliments issus de l’industrie conventionnelle.

A lire aussi : manger bio, une arme bien-être

Quelles sont les différentes huiles végétales ?

Une fois que vous avez compris quels sont les critères de sélection à privilégier, il faut maintenant choisir quelle l’huile végétale prendre – ou plutôt LES huiles – que vous allez consommer. Et on ne va pas se mentir : le choix étant conséquent, notamment dans les magasins bio.

L’huile d’olive

C’est une excellente base pour vos vinaigrettes et, contrairement à beaucoup de ses consoeurs, c’est une huile qui supporte d’être chauffée. L’huile d’olive, base de la gastronomie méditerranéenne, est riche en acide gras monoinsaturés (oméga 3) et se révèle donc précieuse pour votre système cardio-vasculaire. Elle contient également de la vitamine E, un très bon antioxydant, qui permet de lutter contre le vieillissement cellulaire. Une petite astuce Fitnext : lorsque vous mangez un aliment à index glycémique potentiellement très élevé (comme une tranche de pain blanc, ou de la purée), ajoutez-y un filet d’huile d’olive. Cela fera chuter l’index glycémique de l’aliment en question.

L’huile de colza

L’huile de colza est également une huile intéressante au quotidien. Les oméga 3 qu’elle contient favorisent la lipolyse (procédé au cours duquel l’organisme détruit les lipides en acides gras lors de la digestion) et les processus anti-inflammatoires. Attention : si l’huile de colza est bénéfique crue, chauffée elle perd une très grande partie de son intérêt nutritionnel.

Quid de l’huile de coco

Depuis quelques années, l’huile de coco, très utilisée dans les pays d’Asie et d’Océanie, a effectué une arrivée tonitruante dans nos placards. Composée uniquement d’acides gras saturés, elle avait plutôt mauvaise presse. Mais à la différence des graisses animales, très riches en acides gras saturés également, l’huile de coco contient une quantité inhabituelle d’acides gras à chaîne moyenne.

Quand vous consommez ces acides gras, ils sont métabolisés pour produire de l’énergie ou sont transformés en cétones qui peuvent avoir un effet bénéfique sur le cerveau. L’avantage de ces acides gras spécifiques est surtout qu’ils sont très peu stockés par votre organisme et ne viennent donc pas se loger dans les tissus adipeux.

Les autres huiles végétales

Dans les rayons de votre magasin bio, vous allez aussi pouvoir découvrir d’autres huiles végétales qui sont aussi bienfaisantes (riche en oméga 6) pour votre organisme comme : de pépins de raisins, de bourrache, de sésame, de tournesol, de chanvre et d’onagre

Les oméga 6 contiennent de l’acide linoléique qui joue un rôle dans la fertilité et la reproduction, les défenses immunitaires et l’intégrité de l’épiderme.

Comme tout repose sur un certain équilibre, il faut également consommer des oméga 3 en parallèle de omégas 6. Ces oméga3, vous allez les trouver dans l’huile d’olive et de colza mais aussi dans les huiles de lin, de caméline ou encore de courge.

A lire aussi : Quelles huiles choisir pour mon bien-être ? 

Comment consommer les huiles végétales et en quelle quantité ?

Les huiles – de bonne qualité, vous l’avez compris – sont indispensables au bon fonctionnement de votre organisme. Il est donc important d’en consommer tous les jours. Comme on vient de le voir, afin d’avoir des apports équilibrés entre oméga 3 et oméga 6, il est judicieux de ne pas consommer qu’une seule huile mais plutôt d’en privilégier 2 ou 3.

Chez Fitnext, on vous encourage à manger des légumes et rien de tel qu’une bonne vinaigrette sur une salade composée ou un filet d’huile sur une poêlée de légumes ou un morceau de poisson pour en exacerber les saveurs.

En ce qui concerne les quantités, on ne vous conseille pas de noyer vos plats dans l’huile mais 3-4 cuillères à soupe d’huile végétale par jour est une quantité tout à fait raisonnable et acceptable dans le cadre d’une alimentation saine et d’une santé durable.

A lire aussi : Choisir une alimentation végétale

 

Alors, plus de panique maintenant au moment d’assaisonner vos légumes ! Profitez des bienfaits des huiles végétales de bonne qualité. Votre corps ne pourra que vous en remercier.

Le plus efficace des coachings commence ici

Choisissez votre objectif, suivez votre programme et obtenez des résultats.



En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à réaliser des statistiques d’audiences et vous proposer des services et une offre ainsi que des contenus publicitaires adaptés à vos centres d'intérêts, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.