Perte de poids Body weight Nouveau Full energy NouveauSe connecter

Je remplace le lait de vache

je_remplace_le_lait_de_vache

Remplacer le lait de vache ? Quelle idée ! Et pourtant, les raisons ne manquent pas, au premier rang desquelles, l’intolérance au lactose. Mais il est vrai que s’attaquer aux produits laitiers issus de la vache, surtout au pays du camembert, a de quoi surprendre.

 

Le lait de vache, usurpateur triomphant

Depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, les lobbys de l’industrie des produits laitiers ont accompli un travail de sape dont il faut bien reconnaître le caractère diablement efficace. En conséquence, l’imaginaire collectif veut qu’aujourd’hui lait de vache rime avec calcium. Ne pas en boire serait donc un synonyme de carence.

 

Une aberration. L’alimentation regorge de calcium. Amandes, sardines, maquereaux, bette chinoise, brocoli, chou chinois. Ce dernier en comporte d’ailleurs plus que le lait de vache, pour une meilleure biodisponibilité. De quoi balayer les arguments commerciaux à visée uniquement marketing des grands groupes, qui d’ailleurs depuis peu renoncent aux allégations santé qu’ils prêtaient à nombre de leurs produits.

 

L’alimentation n’est pas le seul vecteur permettant de remplacer le lait de vache dans la protection des os. Sachez que l’activité sportive, et notamment la musculation, est un excellent moyen de préserver et renforcer votre système tendineux. La musculation permet en effet de bâtir des muscles plus forts. Ceci va avoir un effet domino intéressant : les tendons vont se voir tirés de manière plus consistante, ce qui va les renforcer. Eux-mêmes s’insérant dans les os, ceux-ci à leur tour seront consolidés. Voilà qui est digne d’intérêt, pour les personnes âgées souffrant d’ostéoporose en particulier.

 

Du lait de soja

Même si compter les calories n’est pas un indicateur fiable, sachez que le lait de soja en comporte légèrement moins que le lait de vache. Sachez en outre qu’il contient des protéines. C’est donc là un apport à favoriser, lorsqu’on entend réduire sa consommation de protéines animales. Cependant, il faut noter l’absence de vitamine D et de calcium. Il n’est donc pas à recommander auprès des jeunes enfants. De plus, une consommation de soja à l’outrance agirait comme perturbatrice endocrinienne. Le lait de soja est très utilisé dans les préparations salées, ce qui en fait un atout cuisine supplémentaire pour découvrir de nouvelles saveurs.

 

Du lait d’amande

C’est un lait dont le goût est souvent plébiscité. Dans certaines régions de la méditerranée, comme en Sicile, il est parfois plus facile d’en trouver que du lait de vache. Il est très rafraichissant, ce qui en fait une boisson estivale très recommandée. À base d’amande, il contient du calcium et des omega-3 en quantité. De quoi, en plus de son goût, en faire un atout santé.

 

Du lait d’avoine

Ce lait devient de plus en plus populaire. Son goût est doux, moins marqué que le lait de soja ou d’amandes. On le dit stimulateur de l’activité cérébrale, et surtout, il contient très peu d’acides gras saturés. Comme le lait d’amande, il contient du calcium. Enfin c’est un aliment riche en fibre, qui saura optimiser votre digestion et chouchouter vos intestins.

 

Du lait de riz

Une protéine végétale de qualité, le lait de riz permet de rénover la flore intestinale et de remplacer avantageusement le lait de vache dont il est le plus proche. Certains laits de riz sont associés à du calcium, il a donc tout pour plaire.

Le plus efficace des coachings commence ici

Choisissez votre objectif, suivez votre programme et obtenez des résultats.



En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à réaliser des statistiques d’audiences et vous proposer des services et une offre ainsi que des contenus publicitaires adaptés à vos centres d'intérêts, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.