Perte de poids Body weight Nouveau Full energy NouveauSe connecter

Le café, un faux ami !

Le café n'est pas votre ami

Le café est l’une des boissons chaudes les plus consommées au monde. Boire un café le matin, au réveil ou en arrivant au travail… quel mal y a-t-il ?

On y retrouve des vitamines, des minéraux et des polyphénols aux propriétés anti-oxydantes. Mais le principe actif le plus notoire est… la caféine et sous ses airs innocents de « booster d’énergie », il pourrait vite devenir l’ennemi de votre bien-être… Sans même que vous vous en rendiez compte!

Pourquoi je n’arrive pas à me contenter d’un seul café ?

La caféine est une molécule stimulant le système nerveux central, le métabolisme et le système cardiovasculaire. Après son ingestion elle va passer dans la circulation sanguine via les intestins. Tandis qu’une partie sera métabolisée dans le foie en divers dérivés, une autre va se rendre facilement dans le cerveau pour se fixer sur les mêmes récepteurs que l’adénosine. L’adénosine va freiner l’activité du cerveau et l’accumulation de cette molécule provoque l’endormissement.

Mais ce n’est pas tout ! Une heure environ après son arrivée dans notre corps, la caféine augmente l’activité nerveuse en stimulant la production d’adrénaline et de dopamine, ce qui va améliorer les performances physiques et intellectuelles et ce pour trois à quatre heures. L’organisme va s’adapter à cet apport régulier de café en multipliant les récepteurs à l’adénosine et une même dose de caféine aura de moins en moins d’effets. Cette phase de dépression nous incite, comme une « drogue » à en reprendre !!! On passe très vite d’un bon bol de café au réveil à 4-5… voir 10 cafés par jour pour certains.

Avalé régulièrement, le café provoque desacidités gastriques et tend même à acidifier le sang, perturbant ainsi le bon fonctionnement de l’organisme, sans compter de possibles troubles de l’anxiété et du sommeil. En cas d’arrêt brutal de consommation une grande sensation de fatigue va s’installer et une période de sevrage de quelques jours va être nécessaire.

Déconseiller le café ne veut pas dire l’interdire !

Vous devez savoir que les méthylxanthines du café empêchent la synthèse du fer chez les femmes. Pire, chez les femmes enceintes, le café consommé à hautes doses peut nuire au bon développement du fœtus. Acidifiant pour l’organisme, il peut engendrer une perte de minéraux provoquant des crampes, voir même des tendinites !

Pour conclure, le mieux à faire pour votre bien-être c’est de réduire votre consommation, mais ne culpabilisez par pour autant si vous ne pouvez pas vous passer des effluves enivrantes de l’expresso du café du coin.

En période de détoxification, il est tout de même déconseillé d’en boire puisque son caractère acidifiant vous portera préjudice.

Le plus efficace des coachings commence ici

Choisissez votre objectif, suivez votre programme et obtenez des résultats.



En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à réaliser des statistiques d’audiences et vous proposer des services et une offre ainsi que des contenus publicitaires adaptés à vos centres d'intérêts, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.