Perte de poids Body weight Nouveau Full energy NouveauSe connecter

Le soja : secret de la longévité ?

le soja

Les Asiatiques, notamment les Chinois et les Japonais, le consomment quotidiennement depuis plus de 5000 ans. Et malgré toutes les controverses dont il a fait l’objet depuis son arrivée en Occident, on ne peut pas dire que les peuples qui le consomment depuis des millénaires soient en moins bonne santé. C’est même l’inverse. Si l’on prend l’exemple des habitants de l’île japonaise d’Okinawa, ils en consomment le double de leurs concitoyens, et possèdent la plus grande longévité au monde ! Voici les raisons pour lesquelles le soja, c’est bon pour vous aussi !

L’aliment anti-rides

La consommation de lait de soja ralentirait le vieillissement cutané. En effet, il contient de la lécithine, excellente source de vitamine E, mais aussi de la choline et de l’inositol, qui luttent contre le vieillissement cutané. Ce n’est pas un hasard si l’huile de soja est un des ingrédients phare des crèmes anti-rides dans les pays asiatiques !

L’allié des femmes ménopausées

La consommation de soja serait une excellente alternative aux traitements hormonaux substitutifs. Il contient en effet des phytoestrogènes appelés isoflavones, sortes d’hormones féminines végétales, et aiderait à lutter contre les effets négatifs de la ménopause tels que la prise de poids et les bouffées de chaleur.

Le soja, ami de votre coeur

Les isoflavones auraient aussi un effet sur le cholestérol, et notamment le mauvais cholestérol associé à une augmentation du risque cardiovasculaire. L’Agence Française de sécurité sanitaire des aliments estime que les preuves scientifiques sont suffisantes pour déclarer qu’un apport de 33 g de protéines de soja par jour diminue le cholestérol circulant.

Le bouclier anti-cancer

De nombreuses études montrent que le taux de certains cancers, notamment ceux du sein et de la prostate, est moins important dans les pays asiatiques, où les gens sont de grands consommateurs de produits dérivés du soja. En effet, les isoflavones bloqueraient la stimulation des cellules cancéreuses par les hormones sexuelles. Bon à savoir : une étude réalisée par des chercheurs de l’Université de l’Illinois aux Etats-Unis montre que les isoflavones seraient encore plus efficaces pour protéger du cancer de la prostate lorsqu’on les combine au lycopène contenu dans les tomates.

Comment consommer le soja ?

Le soja se décline sous de nombreuses formes :

Le tofu : celui que l’on surnomme le « fromage de l’Asie » ne cesse de faire des adeptes. Souvent l’allié des végétariens en remplacement de la viande, il représente une excellente source de protéines complètes, il contient plus de fer que le bœuf et plus de calcium que le lait de vache. Ne vous contentez pas des blocs de tofu vendus en supermarché et faites un tour dans le magasin bio le plus proche ! Il existe une multitude de tofus tous plus délicieux les uns que les autres : fumé, aux noisettes, à la japonaise ou encore aux épinards, il y en a pour tous les goûts.
Le lait et les yaourts au soja : une très bonne alternative au lait de vache pour les intolérants au lactose, ils sont très digestes et constituent une source intéressante de protéines et acides gras insaturés.
Les fèves d’Edamame : ce sont les fèves de soja fraîches. Elles se cuisent à la vapeur et se mangent à l’apéritif avec un peu de sel ou en salade. Ce sont les légumineuses les plus riches en protéines. Elles sont riches en phosphore, minéral jouant un rôle important dans le maintien d’une bonne santé osseuse, ainsi qu’en fer. Parmi tous les produits dérivés du soja, c’est la fève qui contient le plus de phytoestrogènes.
Le miso : cette pâte, faite à partir de fèves de soja fermentées, de céréales, comme le riz ou l’orge, et de sel, est un élément incontournable de la cuisine japonaise. Il fait partie de ces aliments riches en probiotiques, excellents pour réensemencer la flore intestinale. A utiliser comme le bouillon dans vos soupes, ou à la place du sel et de la sauce de soja dans vos sauces.
Le natto : aliment traditionnel au Japon, il s’agit de fèves de soja fermentées. Pendant la fermentation, des polymères visqueux se forment, lui donnant un aspect gluant. Le natto est un super aliment riche en vitamine K2, qui consolide les os, en fer, en protéines, en probiotiques, et il contient plus de calcium que le tofu. Il est délicieux mélangé au riz et assaisonné de sauce de soja et d’huile de sésame.
Le tempeh : Il s’agit d’une préparation à base de graines de soja jaune immatures fermentées. Spécialité indonésienne similaire au tofu, il est encore plus riche en protéines.

Quand doit-on éviter le soja ?

Vous l’aurez constaté, les bienfaits du soja ne sont plus à prouver, cependant la présence de phytoestrogènes nécessite de limiter voire d’exclure la consommation de produits à base de soja chez certaines personnes :

– La consommation exagérée de soja est susceptible de déséquilibrer les traitements hormonaux en cas d’hypothyroïdie. Il est donc préférable de limiter les produits à base de soja à une portion quotidienne chez les personnes qui en souffrent.

– Il est aussi conseillé aux femmes enceintes et allaitantes de limiter les produits contenant du soja à un par jour. Même si il n’y a aucune raison d’estimer qu’il puisse y avoir de malformations fœtales importantes en mangeant du soja pendant la grossesse, on pourrait se retrouver en face de modifications de la teneur en hormones sexuelles dans le développement de l’enfant.

– Chez les enfants, par précaution, la consommation de produits dérivés du soja est déconseillée de la naissance à l’âge de 3 ans.

Le problème des OGM

Il est vrai que comme le maïs, le soja est souvent associé aux cultures OGM. Si plus de 70% de la culture mondiale de soja est OGM, ce mode de production est cependant interdit en France depuis 2008. C’est pourquoi nous ne recommanderons jamais assez d’acheter des produits issus de l’agriculture biologique et produits en France afin d’éviter le soja OGM.

Le plus efficace des coachings commence ici

Choisissez votre objectif, suivez votre programme et obtenez des résultats.


En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à réaliser des statistiques d’audiences et vous proposer des services et une offre ainsi que des contenus publicitaires adaptés à vos centres d'intérêts, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.