Perte de poids Body weight Nouveau Full energy NouveauSe connecter

L’équilibre acido-basique, c’est quoi ?

Crampes nocturnes, palpitations, paupière qui tremble? Bizarre… que veulent dire tous ces petits signaux que nous envoie parfois notre corps ? Ils sont peut-être le signe d’un déséquilibre acido-basique qui s’installe. Et ce ne sont pas les barbecues et apéros de ces deux derniers mois qui ont arrangé les choses.

L’équilibre acido-basique, une histoire de pH

Pour bien fonctionner le corps dépend de son pH (témoin de l’acidité). Les milliers de réactions chimiques qui assurent le bon fonctionnement de notre organisme sont efficaces quand notre pH est au-dessus de 7. Mais ce dernier n’est pas toujours au bon niveau, beaucoup de phénomènes peuvent le faire basculer à cause de l’acidité produite lors de notre digestion, des activités pratiquées, etc. Pour maintenir cet équilibre, des systèmes tampons comme la respiration, la transpiration, etc. sont essentiels. L’acidité est principalement traitée lorsque notre corps est au repos c’est à dire pendant nos phases de sommeil, nous nous réveillons ainsi tout neuf !

D’où vient cette acidité ?

Notre mode de vie et nos habitudes alimentaires très souvent déséquilibrés provoquent l’accumulation de l’acidité.  Une nuit suffit rarement à régler tous ces problèmes, ce qui a pour conséquence l’apparition de crampes, de palpitations ou encore d’une fatigue anormale.
Il existe trois familles d’aliments qui une fois digérés peuvent produire de l’acidité :
L’excès de viande entraîne ainsi un taux important d’acide urique, phosphorique et sulfurique (qui sont des acides forts qu’il est difficile d’éliminer).

Les céréales contenant de l’acide phytique.

Le sucre et les farines blanches qui produisent d’autres acides très difficiles à traiter pour le foie et les reins.
Il ne faut tout de même pas renier tous ces aliments, l’essentiel est de savoir doser.
Prenez la bonne habitude d’ajouter à chaque repas des légumes et ce même au restaurant! Il est préférable de manger une pizza-salade, qu’une pizza… seule. A noter également qu’il est préférable de choisir des pommes de terre (à fort pouvoir alcalinisant) qu’une assiette de pâtes.

Et si l’acidité perdure ?

Un déséquilibre acido-basique persistant peut devenir très préoccupant. Quand l’acidité devient chronique le corps va tout faire pour la maintenir dans des proportions viables en se servant de ses propres minéraux, stockés particulièrement dans les os. De ce fait, l‘acidification entraîne  une décalcification osseuse, des inflammations chroniques et autres immunodépressions (grande fatigue, rhumes répétitifs, sinusites, otites ou encore affections cutanées).
Il existe, comme on l’a vu un peu plus haut, des solutions alimentaires mais aussi… physiques. Faites du sport ! Il augmentera votre rythme cardiaque, votre respiration et vos transferts de fluides. Ce qui va permettre de mettre en circulation les acides accumulés dans les émonctoires  (peau, poumons,foie, reins, intestins) et de les éliminer via la respiration et la transpiration.

Aucun lien avec le goût acide des aliments !

Les citrons et autres agrumes, au goût acide, vont agir en fonction de l’état de vitalité du corps. Si vous êtes en bonne santé et que tout va pour le mieux, votre corps éliminera  les acides citrique et malique (acides faibles), par la respiration, l’urine et les minéraux. Et si vous n’êtes pas débordant de vitalité, tous ces moyens, permettant d’éliminer ces acides, vont au contraire les accentuer.

Par Erwann Menthéour.

Le plus efficace des coachings commence ici

Choisissez votre objectif, suivez votre programme et obtenez des résultats.


En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à réaliser des statistiques d’audiences et vous proposer des services et une offre ainsi que des contenus publicitaires adaptés à vos centres d'intérêts, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.