Perte de poids Body weight Nouveau Full energy NouveauSe connecter

Les 3 fausses idées sur votre alimentation

Alimentation : Les 3 fausses idées sur certains aliments - Fitnext

L’alimentation : halte aux idées reçues ! Certaines sont issues de préjugés, d’autres sont totalement farfelues. C’est le moment de faire le tri pour adopter les bonnes attitudes. Fitnext vous a préparé un petit récapitulatif des aliments bons pour vous et que vous n’auriez même pas soupçonné.

 

 

L’alimentation : la viande rouge ou blanche, qu’est-ce que ça change?

La viande rouge souffre d’une mauvaise presse et les scandales qui se succèdent ne font qu’entretenir cette mauvaise réputation. On l’accuse d’être toxique et de polluer notre organisme contrairement à la viande blanche que l’on imagine plus saine. La plus grande concentration de pesticides dans notre alimentation se retrouve chez les animaux. La viande rouge provient d’animaux qui produisent des efforts longs. Ils possèdent donc plus de fibres musculaires « lentes » riches en oxygène et en fer (d’où sa couleur rouge).

La viande blanche est issue quant à elle d’animaux « rapides » dont les fibres n’ont pas besoin d’oxygène pour fonctionner. L’une n’est donc pas plus « toxique » que l’autre, et la richesse en fer de la viande rouge lui confère même un indéniable atout. Le pourcentage de masse grasse est souvent plus élevé dans la viande rouge, mais c’est ce qui lui donne un bien meilleur goût.

Quelque soit sa couleur, il est préférable de ne pas en abuser car l’une comme l’autre produisent une acidité que l’organisme peine à compenser si elles sont consommées en trop grande quantité. Leur surconsommation peut même favoriser l’apparition de certains cancers. A consommer avec modération ! Consommez de la viande si possible « Bio » pour profiter des qualités nutritionnelles optimales de ce label.

À lire aussi : 5 raisons de diminuer votre consommation de viande ?

Quels poissons font grossir ?

Certains poissons comme le saumon, le thon, la sardine ou encore l’anchois sont considérés comme trop gras. Ils contiennent certes entre 5% à 12% de graisse contre moins d’1% pour les poissons blancs. Par ailleurs, ce gras est toutefois de très bonne qualité et apporte beaucoup d’oméga 3 indispensables à notre corps.

A pourcentage de gras égal, une truite contient 15% d’oméga 3 contre moins de 2% pour une pièce de boeuf. Même s’ils sont un peu gras, les saumons, thons, harengs, maquereaux, etc. sont des aliments à privilégier pour une alimentation saine et équilibrée !

À lire aussi : Tout savoir sur les poissons gras 

L’œuf, la protéine pure et idéale pour une bonne alimentation

Il n’y a aucune contre indication médicale à consommer régulièrement des oeufs, même quand on a du cholestérol. Nous fabriquons naturellement du cholestérol et l’alimentation n’en n’apporte qu’une petite quantité. Il est nécessaire à notre organisme car c’est un composant indispensable de nos membranes cellulaires et un précurseur de nombreuses hormones nécessaires au bon fonctionnement de notre organisme. Les oeufs apportent tous les acides aminés essentiels dans des proportions qui leur confèrent le titre si convoité de protéine « idéale ».

Evidemment il ne s’agit pas d’en consommer à tous les repas, ils sont acidifiants tous comme la viande. Privilégiez des oeufs bio issus de poules élevées en plein air, ou nourries aux graines de lin. Ils auront ainsi un bon rapport oméga3/oméga6.

À lire aussi : Les acides gras sont nos amis

Qu’est-ce qu’il faut retenir pour une bonne alimentation ?

Ces croyances sont donc dépassées et il convient de consommer avec modération des viandes rouges ou blanches, des poissons gras et des oeufs (en quantité raisonnable).

À ne pas oublier, une règle de base :

  • La viande, le poisson ou les oeufs doivent être accompagné de légumes. Pourquoi des légumes plutôt que des tagliatelles ou du riz basmati ? Les féculents et les protéines sont en concurrence au niveau digestif, il est donc préférable de ne pas les associer au cours d’un même repas. De plus les légumes ont deux rôles importants : d’une part ils contribuent à lutter contre l’inévitable acidité produite par la consommation de protéines animales, d’autre part, leur richesse en fibres permet d’évacuer les résidus intestinaux de ces protéines.

Donc pièce de boeuf certes …mais servie avec des haricots verts plutôt que des frites !

À lire aussi : Pourquoi ne faut-il pas mélanger viandes et féculents ?

Par Erwann Menthéour

Le plus efficace des coachings commence ici

Choisissez votre objectif, suivez votre programme et obtenez des résultats.



En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à réaliser des statistiques d’audiences et vous proposer des services et une offre ainsi que des contenus publicitaires adaptés à vos centres d'intérêts, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.