Perte de poids Body weight Nouveau Full energy NouveauSe connecter

Peut-on se passer de sucre raffiné ?

peut on se passer sucre raffine fitnext

Pour beaucoup, le sucre raffiné est synonyme de puissante dépendance. Responsable du développement de certaines maladies, il convient d’apprendre à se défaire de cet ennemi santé. Explications.

Le sucre raffiné : c’est quoi ?

Pour assurer le bon fonctionnement de l’organisme, il est primordial d’intégrer les glucides dans notre alimentation. Avant cela, il est essentiel d’apprendre à différencier les bons des mauvais. Certains sont bons pour notre corps, d’autres agissent comme un véritable poison. C’est le cas des sucres raffinés (glucose, dextrose, sirop de sucre inverti, sirop de glucose-fructose, sirop de glucose…). Ces derniers sont des glucides issus de la canne à sucre ou de la betterave sucrière. Dépourvus de nutriments, ils n’apportent rien de positif à notre organisme, bien au contraire !

Ces sucres ultras raffinés et prédigérés sont reconnus au niveau des papilles gustatives. Celles-ci sont entraînées à détecter rapidement les aliments pourvoyeur d’énergie. C’est pourquoi, en présence de sucres raffinés, elles se retrouvent « excitées » et envoient un message de “bonheur” au cerveau (d’où le phénomène d’addiction). En effet, vous allez apporter de l’énergie à votre corps, mais beaucoup trop rapidement ! Une fois dans l’estomac, il ne suffira que de quelques instants pour que ces sucres pénètrent dans votre sang et créent un état hyperglycémiant, à l’origine de nombreuses maladies chroniques (diabètes, surpoids, cancers…).

Les bons sucres, quant à eux, sont des glucides présents naturellement dans certains aliments comme les fruits, les légumes, les céréales entières (riz complet, avoine…), les légumineuses (lentilles, fèves, pois chiches, haricots…). Ceux-ci ne doivent pas être supprimés de notre alimentation !

Arrêter le sucre raffiné : oui, mais pourquoi ?

En 150 ans, la consommation de sucre des Français a considérablement évolué : 1 kg par personne et par an en 1850, contre 35 kg actuellement sur la même période ! Ce phénomène justifie en partie l’inquiétante hausse de plusieurs maladies telles que l’obésité, le diabète, les pathologies cardiovasculaires et certains cancers.

Consommée à tout-va, cette fameuse poudre blanche aurait même des effets négatifs sur notre bien-être quotidien. En effet, le sucre générerait des fringales à répétition, sensations de fatigue, inconforts digestifs ainsi qu’acné et cellulite. Tout ceci étant la résultante de l’hyperglycémie provoquée par son ingestion dont nous parlions plus haut !

Bien entendu, ces symptômes se développent (ou non) selon votre degré de consommation. Cela dit, inutile de vous rappeler que moins vous en consommerez et mieux vous vous porterez, et ce pour une raison simple ! Notre organisme n’a besoin que de 5 g de sucre par jour pour bien fonctionner. Pourtant, certaines personnes ont tendance à en ingurgiter sous différentes formes, et ce, sans souvent en avoir conscience. En diminuant votre consommation de sucre, vos jeans seront moins serrés, vous aurez moins envie de grignoter et vous gagnerez en énergie !

Comment s’y prendre ?

Pour parvenir à réduire sa consommation de sucre raffiné, il est primordial de connaître les pièges dans lesquels l’industrie agro-alimentaire nous fait souvent tomber. Sachez que la plupart des sucres raffinés sont « dissimulés » dans des aliments transformés. Ils concernent plusieurs catégories de produits : plats préparés, sandwichs, pizzas, farines blanches, soupes, sauces, conserves, gâteaux, sodas, alcool, jus de fruits, céréales du matin, pain de mie, biscuits apéritifs, charcuteries… Autant d’aliments qu’il vous faudra complètement oublier durant votre sevrage.

Mais rassurez-vous ! Il en existe une multitude d’autres ! Une large palette de goût s’offre à vous avec les fruits et légumes frais de saison, associés à des épices et/ou des herbes fraîches.

Quels sont les aliments à privilégier ?

Ça y est, vous êtes fins prêt(e)s. L’heure d’aller faire les courses a sonné et vous ne savez pas quels aliments sont à inclure sur votre liste. En fait, il faudra vous tourner un maximum vers des aliments non transformés. Autrement dit : des produits qui se rapprochent le plus possible de leur état naturel. Ils comprennent notamment les fruits et légumes (bio et de saison de préférence), les viandes maigres, la volaille et le poisson, les alternatives aux protéines animales comme les haricots, les lentilles ou le tofu, les grains entiers comme le riz brun, le couscous de blé entier, ainsi que l’orge et les pains de grains entiers. Vous voyez, il existe un tas d’aliments naturels, bons pour vos papilles ainsi que pour votre santé !

À lire aussi : 5 astuces pour manger « healthy »

Soignez la qualité de votre sommeil

Fitnext vous recommande de dormir suffisamment (7 à 8 h par nuit) pour être au top de votre forme, particulièrement durant votre période de détox au sucre. En effet, sommeil et faim possèdent un lien étroit. Dormir peu nous pousse à manger davantage et à privilégier les aliments sucré, gras et salés. Des nuits courtes à répétition entraineraient la baisse de la sécrétion de la leptine (hormone qui a pour but de réguler nos besoins énergétiques). Quand elle n’est pas assez sécrétée, notre appétit augmente.

Après avoir mis en application ces recommandations, votre envie de sucre raffiné aura nettement diminué au bout de 3 jours et disparaîtra totalement au fil du temps. Votre corps vous en sera reconnaissant !

Le plus efficace des coachings commence ici

Choisissez votre objectif, suivez votre programme et obtenez des résultats.


Le sucre, apprenez à le manier. Votre corps vous dira merci !

Contre l’addiction au sucre

Du sucre, du sucre, toujours du sucre. On pourrait résumer ainsi le credo de l’alimentation industrielle que nous subissons depuis …


En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à réaliser des statistiques d’audiences et vous proposer des services et une offre ainsi que des contenus publicitaires adaptés à vos centres d'intérêts, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.