Perte de poids Body weight Nouveau Full energy NouveauSe connecter

Optez pour le jus d’orange bio !

Le jus d'orange industriel vraiment meilleur que des sodas

On déroulerait presque le tapis rouge pour le jus d’orange. Sous un crépitement d’arguments tous plus vitaminés les uns que les autres, le jus d’orange défile sur nos tables comme une véritable star. Depuis les années 80, il a su se rendre incontournable, à coup de plans marketing rodés au possible. Il est même devenu un quasi-rituel lors du petit déjeuner. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : avec 27 litres par personne et par an, soit 7 fois plus qu’il y a trente ans, les Français sont accros.

Jus d’orange industriel ou coca, même combat

Le jus d’orange industriel aussi sucré que le coca… Qui l’eut cru ?
Pourtant, les chiffres sont là : pour 100 ml de jus d’orange, on a 10 grammes de sucre. Sachant qu’un verre de taille normale a un volume de 200 ml, un verre de jus d’orange équivaut à 20g de sucre. Soit 4 morceaux de sucre.
Or le coca comporte 10,6g de sucre pour 100 ml. Soit exactement la même teneur en sucre que le jus d’orange.

Ne pas confondre jus d’orange pressé et industriel

Attention, soyons clairs sur la question. Pas question de recracher votre dose de jus d’orange dans un haut le cœur dégouté. Il existe nombre de sortes de jus d’orange, aux propriétés très variables. Les jus d’orange industriels n’ont rien à voir entre eux, et à plus forte raison avec le jus d’orange que vous pressez le matin.

À bannir, les nectars d’orange. Non seulement ont-ils une teneur moindre en fruit (50% minimum) mais surtout, ils contiennent 20% de sucres ajoutés. Soit un morceau de sucre en plus à chaque verre. On arrive donc à 5 morceaux de sucre par verre. C’est énorme.
Il convient de s’arrêter un instant sur le processus de fabrication du nectar : on fait bouillir le jus d’orange pour lui retirer l’eau. On obtient une mélasse visqueuse. Le transport vers le pays de destination est souvent long, il y a souvent l’Atlantique à franchir. Or durant ce transport, le jus perd tous ses arômes et le chauffage lui fait perdre toute sa vitamine C. Dans la bouteille, on rajoute donc de l’eau à la mélasse, des arômes et de la vitamine C de synthèse.
Allez, vous reprendrez bien un peu de mélasse ?

Les boissons pour enfants, associées à du jus d’orange, n’ont elles aussi plus rien à voir avec du jus d’orange « authentique ». Ce au même titre que des boissons ne comportant qu’une dose infime d’orange (par exemple 5%) et qui sont fréquemment vendues à côté de jus d’orange authentiques. On instaure donc la confusion dans l’esprit du consommateur. Surtout que le prix des deux bouteilles posées l’une à côté de l’autre l’incitera à acheter le plus mauvais des deux.

En réalité, il s’agit de privilégier le jus d’orange pressé. Le faire soi-même comporte énormément d’avantages. On peut notamment le consommer directement après la presse, ce qui évite d’en perdre les vitamines. Pensez à investir dans une centrifugeuse, vous ne regretterez pas. Cela vous permettra d’effectuer des cocktails savoureux, à consommer de préférence en dehors des repas. La centrifugeuse réduit en grande proportion les fibres qui ralentissent l’absorption par l’organisme des micronutriments. Tentez de privilégier des oranges issues de l’agriculture bio, qui n’ont pas été inondées de pesticides.

Le jus d’orange industriel : une bombe pour l’organisme

Comme souvent, tout est une question de marketing. Les publicités vantent la présence de vitamine C pour faire oublier le sucre que contient le produit. En soi, nombreux sont les aliments contenant des teneurs comparables en vitamine C comme le brocoli, les fraises etc.
Mais cela va plus loin : des jus d’orange conditionnés mettent entre 1 mois et 5 mois à arriver sur les étals. Problème : la teneur en vitamine C chute drastiquement, voire quasi complètement (selon l’emballage) pendant ces mois de conservation.

En plongeant un bâton de craie dans du jus d’orange et du cola, on observe une acidité bien plus importante du jus d’orange, qui ronge totalement le bâton. On comprend aisément que couplé au sucre qu’il contient, le jus d’orange se révèle être très nocif pour nos dents.
Sans compter que, comme vous le savez, les sucres ajoutés comme ceux-ci sont de véritables pompes à insuline. Vous êtes sûr(e) de vouloir déclencher celle-ci dès le début de la journée ? Vous vous exposeriez à des envies pressantes de sucré pour toute la journée !

Alors, vous avez les cartes en main. Achetez de bonnes oranges, issues de l’agriculture bio, pressez-les vous-mêmes ou utilisez une centrifugeuse, et débutez la journée du bon pied !

Par Erwann Menthéour

fitnext_extracteurs

Le plus efficace des coachings commence ici

Choisissez votre objectif, suivez votre programme et obtenez des résultats.



En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à réaliser des statistiques d’audiences et vous proposer des services et une offre ainsi que des contenus publicitaires adaptés à vos centres d'intérêts, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.