Perte de poids Body weight Nouveau Full energy NouveauSe connecter

Probiotiques et prébiotiques, quelle est la différence ?

prébiotiques et probotiques, quelle différence ?

Vous avez surement déjà entendu les termes “probiotiques” et “prébiotiques” sans trop savoir ce que cela signifiait. Attention à ne pas les confondre. Si les probiotiques ont le vent en poupe et qu’on vante leurs bienfaits de partout, on parle trop peu des prébiotiques. Pourtant, ils sont eux aussi très importants pour notre santé. Fitnext vous explique la différence entre les probiotiques et les prébiotiques et pourquoi il ne faut négliger ni les uns ni les autres.

 

Les probiotiques et prébiotiques, des alliés pour nos intestins

Les probiotiques sont des bactéries, ou micro-organismes, importants pour votre bien être intestinal. Loin d’être une “mode”, ils sont réellement essentiels, renforcent votre flore intestinale et votre système immunitaire, et préviennent de nombreuses maladies et infections.

Il ne faut cependant pas les confondre avec les prébiotiques, eux aussi très importants pour l’équilibre du microbiote. En réalité l’un ne va pas sans l’autre. Tous deux exercent des actions complémentaires au sein de la flore intestinale.

A lire aussi : Les probiotiques : pourquoi sont-ils importants ?

 

Les prébiotiques : essentiels au développement des probiotiques

Ce qu’on appelle “prébiotiques” correspond aux fibres contenues dans les végétaux. On trouve donc les prébiotiques dans une alimentation riches en fruits, légumes, céréales complètes et légumineuses. Il ne faut donc pas négliger ces aliments. Déjà pour leur rôle de prébiotiques mais aussi parce qu’ils vous apportent des apports en vitamines, minéraux et oligo-éléments importants pour votre santé.

Les prébiotiques sont importants puisque ce sont eux qui permettent aux probiotiques de se maintenir et de se développer au sein du microbiote. Bien qu’il soit possible de booster son apport en probiotiques grâce aux aliments fermentés, l’organisme ne peut pas garder une flore intestinale saine et riche en probiotiques sans une bonne alimentation riche en fibres prébiotiques. En effet, les fibres prébiotiques ne sont pas digérées dans le tube digestif haut, elles sont digérées plus bas, par fermentation, par les bactéries présentes dans le gros intestin. Les “bonnes bactéries” que sont les probiotiques, se nourrissent de ces fibres et peuvent alors se reproduire et être présents en nombres suffisant dans les intestins.

 

Quels sont les bienfaits des fibres prébiotiques ?

Les fibres végétales, dont les prébiotiques se découpent en deux catégories : les fibres insolubles et les fibres solubles. Ces deux catégories n’ont pas les mêmes bienfaits pour l’organisme. Certains aliments contiennent à la fois des fibres solubles et insolubles.

Les fibres solubles

Comme leur nom l’indique, ces fibres sont solubles dans l’eau. Lorsqu’elles entrent en contact avec un liquide elles prennent un aspect visqueux. Ainsi, elles permettent de ralentir l’absorption des graisses, du mauvais cholestérol et des glucides, et de prévenir des maladies cardiovasculaires. Les fibres solubles contribuent également à l’entretien de la paroi digestive. Ce sont elles qui subissent, dans le gros intestin, la fermentation par les bactéries de notre flore intestinale qui s’en nourrissent ensuite.

On les trouve principalement dans l’avoine, l’orge, les fruits, surtout ceux riches en pectine comme les pommes, les poires, les prunes, le citron, les oranges ou le pamplemousse, et dans les légumes.

Les fibres insolubles

Les fibres insolubles ne se dissolvent pas au contact des liquides ce qui leur donne un grand pouvoir de gonflement. Elles favorisent alors la satiété et contribuent à réguler l’appétit et le poids. Elles favorisent également le transit et jouent un rôle de “balai à déchets” au sein du système digestif. En effet elles facilite l’élimination des déchets et même des substances cancérigènes du système digestif.

On trouve principalement les fibres insolubles dans le son de blé, les légumineuses, les céréales complètes, les oléagineux, les graines et les racines, mais aussi dans la peau de certains fruits et légumes.

A lire aussi : Les fibres alimentaires

Le plus efficace des coachings commence ici

Choisissez votre objectif, suivez votre programme et obtenez des résultats.



En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à réaliser des statistiques d’audiences et vous proposer des services et une offre ainsi que des contenus publicitaires adaptés à vos centres d'intérêts, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.