Régime hyperprotéiné : hyper dangereux

danger des régimes hyperprotéinés

Dans la galaxie régime, une étoile brille un peu plus que les autres : le régime hyperprotéiné. Nombreux sont ceux qui cèdent aux sirènes tapageuses de ce mode alimentaire, poussés par l’envie de résultats rapides. Sauf que la réalité du régime hyperprotéiné est nettement moins attractive. Jugez par vous-même…

Les régimes hyperprotéinés, ça ne fonctionne pas

Mettons les choses au clair d’entrée de jeu : que souhaitez-vous ? Une perte de poids régulière, et surtout, durable ? Alors fuyez les régimes hyperprotéinés : ils ne fonctionnent pas. L’idée est de surcharger le corps en protéines, avant de reprendre une alimentation normale. Une aberration nutritionnelle. Privé de sucres pendant un laps de temps long, le corps va manquer de son carburant ordinaire. Aussi va-t-il transformer le gras en carburant sanguin. C’est pour cette raison que vous perdez beaucoup de poids très vite lorsque vous entamez un régime de ce type. Problème : dès qu’on réintègre le moindre gramme de sucre dans l’alimentation, le corps va se ruer sur cette ressource devenue rare, et va enclencher une réaction immédiate : stocker. Par peur d’un nouveau manque, votre organisme va donc stocker en masse les sucres dont vous l’avez sevré pendant longtemps. C’est le rebond glucidique.

Mais surtout, cette période de « famine » que vous avez fait subir à votre corps va complètement déséquilibrer le rapport entre votre fond nutritionnel et votre métabolisme de base. En passant une longue période en mode hypocalorique, votre métabolisme de base baisse drastiquement. Votre corps s’habitue à ne plus brûler beaucoup de calories au repos. Or, quand vous rétablissez une alimentation normale, votre métabolisme reste à ce niveau bas. Cela se traduit concrètement par une reprise de poids régulière, constante, et importante, égale ou supérieure au poids initial. Faites donc un tour du côté des témoignages de ceux qui ont suivi un tel programme alimentaire. Amusez-vous à compter le nombre de reprises de poids intempestives évoquées. Édifiant.

Les régimes hyperprotéinés, c’est dangereux

Quand vous commencez un programme alimentaire hyperprotéiné, êtes-vous bien conscient(e) de prendre un risque ? Et encore, le mot est faible. C’est tout bonnement un facteur de risque anticipé de décès. La très sérieuse revue médicale Annals of Internal Medecine se faisait en 2010 l’écho d’une étude à faire froid dans le dos. Sur 20 ans, des chercheurs ont suivi 130 000 personnes adeptes du régime hyperprotéiné. Les résultats ? 23% de risques en plus de mourir prématurément par rapport au reste de la population. 14% de risques en plus de mourir d’une crise cardiaque, 28% d’un cancer. Et cela de n’arrête pas là.

Un handicap au quotidien

Les effets secondaires graves sont légion. En effet, durant ce type de régime, on préconise souvent de boire beaucoup d’eau. En réalité, vous lessivez votre organisme, et lui faites perdre une quantité importante de sels minéraux essentiels. De plus, en se concentrant sur la protéine, notamment la protéine d’origine animale, vous allez acidifier votre organisme. Vous allez ainsi introduire un déséquilibre net de votre pH corporel. Pour compenser, votre corps ira puiser dans les tissus musculaires, osseux et tendineux des éléments alcalinisants. Ce sont alors vos articulations, vos dents, ou vos cheveux qui vont être mis à contribution.

Enfin, les régimes hyperprotéinés induisent nombre de désagréments qui, au quotidien, vous handicaperont. La constipation y figure en bonne place. Celle-ci détériore les parois intestinales. Fragilisées, les muqueuses ne permettent plus de contrer les agents pathogènes qui attaquent de façon plus efficace notre organisme. C’est donc une sérieuse baisse de notre système immunitaire.

Tout est question de volonté. De votre volonté. Certes, les régimes hyperprotéinés vous font perdre très vite du poids. Mais vous le savez désormais, cette perte est suivie d’une reprise, et vous vous exposez à de nombreux risques graves de santé. Vous voulez un cocktail ultra rapide ? En 12 semaines, je pourrais vous garantir un corps de statue grecque en combinant stéroïdes et hormone de croissance. Je serais poursuivi, à juste titre, en justice pour ça. Mais les promoteurs du régime hyperprotéiné, eux, discourent en toute impunité.

Alors, pour maigrir durablement, refusez les régimes hyperprotéinés.

Par Erwann Menthéour

Le plus efficace des coachings commence ici

Choississez votre objectif, suivez votre programme et obtenez des résultats.