Perte de poids Body weight Nouveau Full energy NouveauSe connecter

Quel est votre morphotype ?

quel est votre morphotype

Que vous souhaitiez perdre du poids, prendre de la masse, ou simplement vous remettre en forme, il est important de connaître votre morphotype. Cela vous permettra de comprendre comment votre métabolisme fonctionne, et quel type de nutrition et d’exercices marchent pour vous. Nous ne sommes pas tous égaux face à mère nature, mais votre capital génétique ne doit pas être vu comme une fatalité : avec les bons conseils et les bonnes connaissances, chacun peut obtenir le corps dont il rêve.

Le type mésomorphe

 Il s’agit sans doute du morphotype le plus chanceux : en effet, les personnes de type mésomorphe présentent un large squelette et une musculature déjà existante. C’est le type morphologique traditionnel du guerrier ou de l’athlète. Leur constitution leur permet une bonne absorption des nutriments, sans pour autant stocker trop de graisse. Les hommes présenteront un buste en forme de V, quant aux femmes, elles ont un bassin de la même largeur que leurs épaules.

En ce qui concerne l’entraînement physique, grâce à sa masse musculaire, son endurance et sa force, le mésomorphe peut supporter des entraînements d’une grande intensité. Il a plus de facilité que les autres pour enchainer les séances de musculation, sa récupération est plus rapide et il a plus de résistance. Il a la capacité de prendre du muscle rapidement, ainsi un entraînement modéré suffira pour obtenir des muscles saillants et un gain de volume musculaire. Même si sa capacité à obtenir des résultats est importante, il devra respecter des temps de récupération suffisants pour progresser. Mais il n’est pas indestructible, et son point faible va être sa souplesse et son élasticité. La pratique du yoga peut aider, il est aussi recommandé de mettre l’accent sur les étirements avant chaque séance de sport.

Le mésomorphe n’est pas contraint de suivre un régime alimentaire particulier, si ce n’est de varier au maximum ses repas pour un bon équilibre, en faisant malgré tout attention aux glucides pour ne pas accumuler un surplus de gras. Ce surplus fait son apparition principalement au niveau de la sangle abdominale. Avec une alimentation ciblée, son corps s’adaptera aussi bien pour une prise de masse que pour une sèche.

Le type ectomorphe

La principale caractéristique de l’ectomorphe est la minceur, voire même la maigreur. Il a un squelette particulièrement fin et fragile, avec des épaules et un bassin étroits, et des membres plutôt longs. L’ectomorphe a un métabolisme rapide et brûle les graisses très facilement. On associe souvent ce morphotype à un tempérament nerveux.

Le problème des ectomorphes est leur difficulté à prendre du poids, ce qui peut être un atout, mais aussi un inconvénient si vous souhaitez prendre de la masse musculaire. En effet, une personne de type ectomorphe assimile mal les nutriments. Les exercices physiques devront être courts et solliciter l’ensemble des muscles pour un développement harmonieux. On privilégiera les exercices de musculation, qui devront être courts (45 minutes), si vous souhaitez prendre de la masse les entraînements cardio devront être limités. Ayant un squelette très fin, les personnes ectomorphes ont la chance de sécher facilement et obtiennent un aspect sculpté très rapidement.

Cela peut paraître évident, mais c’est aussi un challenge pour de nombreux ectomorphes : pour prendre du poids, il va falloir manger plus. Même si la faim n’est pas toujours présente, il va falloir se forcer un peu au départ. Il est question d’augmenter progressivement les quantités et l’apport calorique. Si on le fait de manière trop brusque, le système digestif ne sera pas capable d’assimiler correctement, et essaiera même de se délester en passant par des épisodes de diarrhée. Cette augmentation de l’apport calorique doit donc se faire sur plusieurs petits repas par jour (environ 6), au lieu de grosses quantités sur peu de repas. On va mettre l’accent sur des glucides complexes en abondance : pâtes, riz, et autres céréales complètes. On oublie pas les protéines de qualité : viande blanche, viande rouge en modération, œufs, légumineuses, et oléagineux. Attention : pour une meilleure assimilation, évitez de consommer viandes et produits céréaliers en même temps.

Le type endomorphe

L’endomorphe se distingue par son allure plutôt trapue et des membres courts. Il a tendance à prendre facilement des kilos en raison de son métabolisme lent : cela entraîne des baisses d’énergie mais aussi une tendance à prendre du tissu adipeux facilement. Pour éviter la prise de poids, surtout au niveau du ventre et des jambes, le régime alimentaire d’un endomorphe doit être bien mené pour éviter la prise de gras. Le défi pour les personnes de ce type morphologique sera de surmonter leur inertie physique et leurs excès alimentaires. Ils doivent se fixer des limites de consommation et apprendre à activer leur métabolisme.

Alors que la sèche est possible mais prend plus de temps, la personne endomorphe a des facilités à prendre de la masse musculaire. Son physique a un aspect plutôt rond, qui lui procure une puissance et une force importantes. Pour la musculation, les endomorphes doivent travailler sur des séries assez longues pour brûler un maximum. Il pourra commencer des séries avec des charges légères, puis augmenter progressivement. Cela va permettre d’éliminer la masse graisseuse puis de renforcer la masse musculaire. Le cardio training est important, car c’est l’un des moyens les plus efficaces pour éliminer la masse graisseuse, et éviter les surcharges pondérales auxquelles il est prédisposé.

Pour l’endomorphe, les repas seront très peu caloriques et fractionnés durant la journée afin de stimuler le métabolisme (environ 6 à 8 petits repas). Il faudra aussi limiter au maximum la consommation de sucres rapides et de mauvaises graisses, surtout après 16h. Pour favoriser la prise de masse musculaire, l’endomorphe consommera des protéines maigres accompagnées de légumes, et des glucides complexes uniquement.

Deux morphotypes à la fois ?

Il est rare qu’un individu reflète à 100% les caractéristiques d’un morphotype. Si vous pouvez vous identifier à deux morphotypes à la fois, c’est tout à fait normal. Le plus important est de définir celui qui correspond le mieux à votre corps.

De plus, pour un homme, la masse musculaire étant plus importante, il sera beaucoup plus simple de déterminer le morphotype. Les femmes ont naturellement un volume de masse graisseuse plus important que les hommes, et celui-ci peut masquer le volume de la masse musculaire. Le volume de la poitrine, des hanches et les côtes sont des indications importantes pour aider les femmes à définir leur morphotype.

Enfin, la génétique ne fait pas tout. Si une partie de votre physique vous a été transmise par les gènes de vos parents et vos origines ethniques, une autre partie a été acquise pendant votre jeunesse et par vos habitudes alimentaires. Par exemple, si vos repas étaient faibles en protéines, il est probable que vous ayez ajouté à votre morphotype une tendance ectomorphe. Si votre alimentation était riche en glucides, vous avez aussi pu acquérir des tendances endomorphes. Nous sommes tous différents, et il très rare de coller parfaitement à un morphotype standard.

Le plus efficace des coachings commence ici

Choississez votre objectif, suivez votre programme et obtenez des résultats.

 



En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à réaliser des statistiques d’audiences et vous proposer des services et une offre ainsi que des contenus publicitaires adaptés à vos centres d'intérêts, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.