Certes, on prend du poids quand on prend de l’âge, avec les problèmes de santé qui s’en suivent : cholésterol, hypertension, diabète…, mais la majorité des personnes se cachent derrière cette fatalité et s’en sert d’alibi pour justifier leur soudaine prise de poids.

Prendre de l’âge ne signifie pas forcément prendre du poids mais cela veut plutôt dire qu’il est de temps de se bouger pour moins subir les effets des années qui défilent !

La prise de poids, une question d’hormones

2 hormones sont responsables de la prise de poids : la testostérone et l’hormone de croissance. Dépassé l’âge d’or hormonal qui se situe entre 20 et 25 ans, le pourcentage de la production de ces 2 hormones responsables de la prise de masse et la perte de gras baisse tous les ans. Au moment de la ménopause, cette baisse entraîne des perturbations hormonales, ce qui explique les changements physiques inhérent à cette période de la vie d’une femme. C’est exactement pour cette raison qu’il est plus facile de perdre du poids et de se muscler à 20 ans qu’à 50 ans.

Ne restez pas sans rien faire !

Pour limiter le fort déclin hormonal et ses conséquences, il va falloir faire quelques efforts ! Favorisant la croissance musculaire, la production de la testostérone et l’hormone de croissance ralentit provoque une perte de la masse musculaire autrement dit la sarcopénie et donc une diminution du métabolisme de base entraînant l’installation régulière de quelques kilos !

Y a t-il des solutions pour lutter contre cette sarcopénie ? La musculation évidemment ! Une petite augmentation de la masse musculaire favorise le maintien, la silhouette et diminue les problèmes articulaires, etc. Cette activité ne doit donc pas se limiter aux hommes désireux de gonfler leurs biscottos, elle doit aussi favoriser votre hygiène de vie! A savoir aussi que la musculation est le meilleur moyen de renforcer sa santé osseuse. Pratiquer régulièrement cette activité en étant âgé permet de gagner un peu en force et d’avoir des os plus solides. Courir, marcher, nager, ou pédaler sont des activités pratiquées de manières spontanées par une population vieillissante et la musculation est souvent oubliée.

Par Erwann Menthéour