Il est indéniable que l’échauffement musculaire est certainement l’exercice le plus important AVANT de commencer une séance de sport. Certes, ce n’est pas la partie la plus « fun », mais vous devrez passer par là pour aller à l’étape suivante sans vous blesser. Ils vont être très important pour la suite de l’aventure. Fitnext vous donne des conseils afin de vous aider et de vous accompagner dans vos mouvements pour qu’ils soient bien réalisés.

 

Pourquoi faire un échauffement musculaire ?

L’échauffement musculaire fait circuler dans l’organisme du sang frais, riche en oxygène. Il élève la pression artérielle et le rythme cardiaque, favorisant alors l’élimination des déchets produits par l’entraînement de musculation dans les muscles en activité. Les échauffements sont là pour améliorer vos performances. Ils vont préparer votre corps et vos muscles à se gonfler rapidement avant votre entraînement. Votre force, votre endurance et vos articulations seront dégraissées. Vous gagnerez également en souplesse et votre concentration sera inébranlable.

A lire aussi : L’échauffement : Quels sont les bienfaits et les erreurs à éviter avant son entraînement ? 

Comment bien réussir son échauffement ?

Fitnext vous propose deux exercices d’échauffement musculaire qui peuvent être complémentaires :

Premièrement, échauffez tout votre corps avec un entraînement cardio-vasculaire de sept à dix minutes.

Lors de cet échauffement complet, vous pouvez tout aussi bien courir, que faire du rameur. L’avantage du rameur est qu’il fait travailler efficacement l’ensemble de votre corps. Tous vos muscles seront chauffés correctement, et vous allez augmenter votre température corporelle pour aborder sereinement les exercices de musculation qui suivront.

Après ce travail général, il convient de chauffer les muscles précis qui seront sollicités pendant votre séance de musculation. Pour ce faire, si vous souhaitez par exemple travailler les pectoraux en développé couché pendant votre séance, consacrez deux séries de quinze à vingt répétitions assez légères. Rassurez-vous, cela ne sert à rien de faire 6000 répétitions… Une fois votre échauffement effectué, vous pourrez suivre une progression pyramidale, c’est-à-dire augmenter petit à petit le poids de la charge et diminuer le nombre de répétitions.

A lire aussi : L’échauffement : comment l’adapter avant votre séance bodyweight ?

En conclusion

Votre échauffement va également dépendre du poids que vous allez mettre : si vous avez prévu de faire une séance « lourde », n’hésitez pas à augmenter le nombre de séries pour vous échauffer. Une fois ce travail effectué, vos muscles seront prêts, votre corps sera prêt, et vous serez certains de ne pas vous blesser bêtement.

N’oubliez pas, VOUS êtes les meilleurs !