Perte de poids Body weight Nouveau Full energy NouveauSe connecter

L’instant Menthéour : vite, le logo nutritionnel !

Vite, le logo nutritionnel !

Un logo nutritionnel pour faire les bons choix

Comme beaucoup d’entrevous, j’ai suivi les péripéties des négociations concernant le logo nutritionnel. Cette semaine, les médias s’en sont largement faits l’écho. L’idée a le mérite d’être claire : imposer, sur tous les produits alimentaires, un logo nutritionnel standard compréhensible facilement par tous les consommateurs. Ce logo serait constitué de 5 couleurs, du vert au rouge en fonction de la qualité nutritive du produit. Celle-ci serait calculée en fonction de ce que contient le produit. Plus il y aurait de matières grasses saturées et de sucre blanc, plus la note du produit serait mauvaise. Plus la teneur en fibres ou en vitamines serait élevée, plus la note augmenterait. Simple. Efficace. Enfin !

Sauf que… Sauf que dès qu’il est question de la préservation de notre santé, l’industrie agro-alimentaire pense d’abord à ses propres intérêts financiers. Pensez-vous, un étiquetage clair qui nous indiquerait vers quel produit nous diriger en priorité… Cela nuit gravement à ceux qui nous empoisonnent depuis 50 ans.

Les lobbys de l’agro-alimentaires et le statu quo

Serge Hercberg* m’a alerté sur le fait que les industriels et les distributeurs sont main dans la main pour faire la peau au logo nutritionnel. Deux organisations notamment sont très virulentes : l’ANIA (Association Nationale des Industries Agroalimentaire) et la FCD (Fédération du commerce et de la distribution). Leur stratégie est bien connue. Alors que toutes les études sociologiques et scientifiques indépendantes sont en faveur de la mise en place du logo nutritionnel, ces fédérations payent des « scientifiques » pour pondre des études biaisées allant bien entendu dans le sens de leurs intérêt, et poussant pour un statu quo.

Alors, parlons clair : que représente ce statu quo ? C’est d’abord une omniprésence de sucres cachés. Imaginez, en 1960, le sucre de table représentait 50% de la production mondiale de sucre, aujourd’hui il n’en représente plus que 9,7%. La raison ? Dans le même temps, la part du sucre destiné à l’industrie agroalimentaire, le fameux sucre caché, a pris de plus en plus de place pour atteindre 60% de la production annuelle de sucre. Et pour cause : aucune préparation industrielle n’y échappe. Il faut ajouter du sucre pour nous rendre toujours plus accros. Peu importe si ce sucre est cause de diabète, d’obésité, de cancers. Les intérêts financiers prévalent.

Le statu quo, c’est aussi l’ajout constant de sel dans les produits. Cet ingrédient retient l’eau et permet d’alourdir artificiellement les produits. Et ce, encore une fois, au détriment de notre santé. Le sel ouvre l’appétit et stimule la soif. L’étiquetage diminuerait en conséquence le chiffre d’affaire des géants de l’industrie agroalimentaire, mais aussi de l’industrie pharmaceutique. Pourquoi ? Parce qu’une alimentation trop salée est notamment à l’origine de l’hypertension dont les courbes sont inflationnistes depuis 30 ans. Rappelons que l’hypertension favorise le risque d’accidents cardiovasculaire. Quelques chiffres : prenons l’exemple du marché des hypertendus en France. Nous parlons de 24 000 boites de médicaments par an, c’est-à-dire un marché de 4,6 milliards d’euro pour l’industrie pharmaceutique, mais aussi 4,6 milliards de remboursements pour la sécurité sociale. Selon une ONG néerlandaise, Corporate Europe Observatory, les lobbys auraient dépensé plus d’un milliard d’euros sur les deux dernières années pour empêcher cet étiquetage. On les comprend. Quand on sait que ce marché représente 985 milliards d’euros par an.

Alors je vous le demande Madame le ministre de la santé, qu’allez vous faire ? Quel camp allez vous choisir ? Celui des intérêts particuliers des lobbys de l’agroalimentaire ? Ou celui de l’intérêt général et de la santé publique des citoyens qui vous ont donné mandat ?

* professeur de médecine et président du PNNS (Programme national nutrition santé)

Le plus efficace des coachings commence ici

Choisissez votre objectif, suivez votre programme et obtenez des résultats.


En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à réaliser des statistiques d’audiences et vous proposer des services et une offre ainsi que des contenus publicitaires adaptés à vos centres d'intérêts, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.