Perte de poids Body weight Nouveau Full energy NouveauSe connecter

Je mange trop : comment reprendre le contrôle ?

Je mange trop : comment reprendre le contrôle ? - Fitnext

Je mange trop ! De la grosse faim à la simple envie de grignotage. Qu’importe… la tablette de chocolat y passera. Ces sensations n’ont pourtant rien à voir. Vous vous êtes trop longtemps laissé duper par votre corps. Gérer son appétit et comprendre son comportement alimentaire est indispensable pour perdre du poids. Fitnext vous invite à « dévorer » ces quelques conseils.

 

Je mange trop : Faim ou simple envie de grignotage ?

Comprendre les signaux de son corps

La faim correspond au besoin de manger. Le taux de glucose sanguin diminue. On a le ventre qui gargouille et on se sent affaibli. Si vous cherchez à perdre du poids, vous ne devez jamais laisser s’installer une « vraie » faim. Cet état d’alerte du corps est une bombe à retardement. Vos prochaines portions seront démesurées, vous céderez à la tentation d’avaler tout et n’importe quoi. En outre, votre organisme perturbé se protègera en faisant des réserves. Vous vous exposez à une prise de poids, à des troubles alimentaires et à une déprime du « je mange trop ! ». S’affamer n’est pas la garantie de maigrir ; c’est en revanche se prédisposer à reprendre le double de vos kilos perdus ultérieurement.

Par ailleurs, il est possible d’avoir de l’appétit sans avoir faim. L’appétit se définit par l’envie de manger. Si ce dernier suppose une bonne santé, la gourmandise a moins belle réputation. Ce pêché désigne le désir du goût. Qui n’a jamais craqué sur une note sucrée après un repas déjà copieux sans se dire : « Aïe aïe aïe,  je mange trop ! » ?

Enfin les grignotages compulsifs ne répondent ni à la faim ni à la gourmandise : ils permettent de soulager vos émotions comme le stress ou la colère.

À lire aussi : En finir avec le grignotage, c’est possible !

Je mange trop : adopter la réaction adéquate

J’ai faim, je mange : optez donc pour un aliment qui saura vous procurer de l’énergie durablement : préférez les céréales complètes et les oléagineux. Si vous tardez trop à « casser la croute », des difficultés de concentration, une fatigue et une irritabilité signaleront une hypoglycémie : freinez ce vilain « coup de mou » grâce à un jus de fruits frais pressés maison. Dégustez ensuite un sucre lent pour prévenir toute rechute dans l’heure qui suit.

D’une façon générale, vous éviterez ces fringales par une alimentation comprenant des féculents et en fractionnant vos repas. Le programme minceur Fitnext propose 3 repas et 2 collations. Nos recettes nourrissantes vous feront résister aux éventuelles tentations. Elles évitent les sucres rapides et bannissent les édulcorants qui augmentent votre taux d’insuline (il en résulte une faim impérieuse et un stockage des graisses). Par ailleurs, méfiez-vous des boissons alcoolisées l’estomac vide : elles réduisent votre glycémie et réveilleront vos instincts les plus voraces.

Je calme les simples envies : si le désir de grignotage persiste, savourez un aliment peu calorique : une portion de fruits rouges, une boisson comme une eau de coco ou un thé. Jetez les biscuits et les chips qui s’accumulent dans vos placards. Dans le même ordre d’idées, n’effectuez pas vos courses l’estomac vide. Affamé, vous remplirez votre caddie de tout ce qui vous tente.

À lire aussi : Les 11 meilleurs aliments pour perdre du poids

 

Je mange trop : quelle est la différence entre rassasiement et satiété ?

Le rassasiement gustatif : un aliment ne vous procurera plus de plaisir gustatif au bout de quelques bouchées. Vous ressentirez alors l’envie de goûter à autre chose. Les menus du programme Fitnext proposent des produits tout aussi exquis que variés. Se libérer de la culpabilité du « je mange trop » vous permettra de connaitre les vrais plaisirs. Ces derniers sont possibles même quand vous souhaitez perdre ces poignées d’amour.

Le rassasiement global : votre estomac est légèrement tendu et vous rencontrez un sentiment de plénitude confortable. Vous n’avez plus besoin de vous alimenter et pourtant il n’est pas rare de « rester sur sa faim ». Vous cédez alors volontiers mais c’est pourtant à cet instant que vous allez éprouver un sentiment de « je mange trop ».

La satiété : vous n’avez plus envie de manger, au point même de refuser la nourriture. L’inconvénient est que la satiété se fait attendre longtemps : on compte en moyenne 20 minutes après un repas rassasiant. Il y a donc un décalage qui s’opère entre votre besoin physiologique et votre ressenti. Levez-vous donc de table avant ce stade ultime surtout si vous désirez perdre du poids.

Terminez votre repas ou votre collation sur une note corsée et réconfortante vous aidera à conclure ce moment agréable. Un thé bien infusé ou un carré de chocolat noir sont de circonstance . Sachez que le poivre et les épices détiennent aussi un effet rassasiant : n’hésitez pas à en saupoudrer sur vos préparations.

À lire aussi : Digestion difficile ? Lisez ceci

Fitnext vous encourage donc à rester à l’écoute de votre corps lors des repas en dégustant votre assiette dans de bonnes conditions sans avoir un ressenti de « je mange trop ».

Le plus efficace des coachings commence ici

Choisissez votre objectif, suivez votre programme et obtenez des résultats.



En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à réaliser des statistiques d’audiences et vous proposer des services et une offre ainsi que des contenus publicitaires adaptés à vos centres d'intérêts, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.