Peau sèche : la solution est à l’intérieur

peau seche la solution

Ah…l’hiver, les températures froides, le petit vent parfois pinçant et ses maudits chocs thermiques quand on file se mettre à l’intérieur. Du coup, le rhume n’est jamais bien loin et la peau – que ce soit sur le visage, les mains ou les corps – trinque. Sèche, rouge, sensible parfois même gercée, la peau semble être assoiffée en cette saison. Mais ce n’est pas en la tartinant de crème que vous allez résoudre le problème. Pourquoi ? Parce que c’est de l’intérieur qu’il faut agir. Aujourd’hui, Fitnext vous explique tout pour avoir une belle peau. Même en hiver.

On vous l’a déjà dit, la peau n’est que le reflet extérieur de ce qui se passe à l’intérieur de votre corps. Une peau en mauvais état est souvent la conséquence d’une mauvaise hygiène de vie. Au même titre que le foie, les reins, les poumons et les intestins, il faut savoir que la peau est un des 5 émonctoires du corps humain. C’est grâce à ces organes que le corps évacue les déchets. Mais quand les déchets sont nombreux, les organes émonctoires sont très sollicités – parfois trop – et deviennent alors moins efficaces. Résultat : le corps finit par stocker les déchets et c’est la peau qui devient la preuve la plus flagrante du désordre intérieur.

La base est donc de commencer par offrir une détoxification profonde à son organisme. L’idéal – les coaché(e)s Fitnext le savent bien – est de réaliser une monodiète pendant 3 jours. De cette manière, votre système digestif va se mettre au repos et être alors en mesure d’évacuer toutes les toxines. Rien de tel pour voir une nette amélioration de l’état de votre peau !

Ensuite, une belle peau passe par 3 grands principes :

– Une bonne hydratation : pour une peau saine et souple, il est impératif de boire quotidiennement une eau de qualité en quantité suffisante. Rappelez-vous que le corps est composé à 70% d’eau et qu’il est donc capital de renouveler les réserves. Par ailleurs, en buvant de l’eau, vous contribuez à faire fonctionner vos reins et donc à éliminer les toxines issues aussi bien de l’alimentation que de la pollution extérieure.

– Une alimentation vivante : par vivante, on entend crue, de saison, et issue de l’agriculture biologique dans la mesure du possible. Ces trois critères permettent d’avoir des fruits et des légumes gorgés de vitamines et de minéraux directement assimilables par votre organisme et donc très bénéfique pour votre peau.

– Un apport suffisant en acides gras essentiels : eh oui … pour avoir une belle peau et, plus largement, pour être en bonne santé, il faut manger du gras. Mais attention : des bons gras ! On les trouve dans les poissons gras (sardines, maquereau, thon, saumon), les oléagineux (amandes, noix, noisettes, etc …) et les huiles végétales (colza, olive, noix notamment). Certains aliments comme les avocats contiennent aussi des « bons gras » ainsi que de la vitamine E, un puissant antioxydant qui permet de lutter contre le vieillissement des cellules.

Outres ces principes de base, il y a de gestes simples à faire pour préserver le capital santé de votre peau. Le sommeil est un aspect à ne pas négliger. La fatigue physique – tout comme le stress – joue un rôle indéniable sur la qualité de la peau. Il est donc important d’avoir un sommeil de qualité pour éviter les fameux « traits tirés ».

La consommation d’alcool, mais aussi du tabac, est à proscrire car ces deux substances favorisent la déshydratation des tissus et leur vieillissement prématuré. Le soleil – quand l’indice UV est élevé –n’est pas non plus à prendre à la légère. S’il est indispensable à la vie, ces conséquences sur la peau peuvent être désastreuses si les expositions sont trop nombreuses, sans protection solaire ou à des heures contre-indiquées (l’après-midi en plein été, par exemple).

Si vous suivez ces conseils, votre peau aura, à coups sûrs, un plus bel aspect. Et luttera, du même coup, de manière plus efficace contre les agressions extérieures de l’hiver. Si malgré tout, elle souffre un peu du froid, du vent et des changements brutaux de températures, prenez soin d’utiliser des produits cosmétiques simple et de qualité. Les huiles végétales (amande douce, avocat, bourrache, etc …) sont les meilleurs exemples : dans leur version biologique, ces huiles ne contiennent pas de molécules nocives pour l’épiderme ni de solutions alcoolisées desséchantes. Elles nourrissent sans agresser et, utiliser à dose raisonnable, elles ne « graissent » pas l’épiderme.

Mais gardez bien à l’esprit que si la base n’est pas saine – l’intérieur de votre organisme – vous pourrez mettre toutes les crèmes disponibles dans le commerce, cela ne changera pas de manière durable la qualité de votre peau. La solution est simple : elle est en vous.

Le plus efficace des coachings commence ici

Choississez votre objectif, suivez votre programme et obtenez des résultats.