Perte de poids Body weight Nouveau Full energy NouveauSe connecter

Produits minceur : l’arnaque quotidienne

Les produits minceurs ne tiennent pas leurs promesses

Depuis plus d’une décennie, les produits dits « minceurs » s’accumulent dans les rayons de nos supermarchés. C’est notamment le cas concernant des produits récréatifs, que nous consommons habituellement avec quelque culpabilité. Yoghourts 0% et céréales diététiques, une fois l’appellation marketing dépassée, livrent un tout autre visage.

L’approche par calorie : une erreur

Le piège le plus grossier dans lequel les industriels tentent de vous faire tomber est celui de l’approche calorique des produits proposés. Ceux-ci, avancent-ils, contiennent peu de calories. Des céréales au chocolat peu caloriques ? Alléluia, direz-vous ! Eh bien non. Cette approche comptable considère que toutes les calories sont équivalentes, et qu’il suffirait d’en réduire le nombre pour maigrir. Sauf que toutes les calories ne se valent pas. 100 calories de soda auront des conséquences totalement différentes sur l’organisme que 100 calories de légumes verts. D’un côté vous allez agresser votre organisme en le submergeant de sucre blanc simple, occasionnant une décharge glycémique et une sécrétion massive d’insuline, l’hormone de stockage du gras. De l’autre, vous offrirez à votre corps fibres, eau, vitamines et minéraux. Dire « il y a moins de calories, donc c’est bon pour vous » relève donc du pur argument marketing. La calorie n’est pas un ennemi. Beaucoup d’aliments très caloriques, comme l’avocat, les fruits oléagineux ou le chocolat noir, peuvent être profitables pour l’organisme.

D’autre part, l’approche calorique des grandes marques de la minceur est révélatrice d’une logique contre-productive : l’hypocalorique. Faire baisser le nombre de calories de son bol alimentaire pour maigrir est une aberration nutritionnelle dangereuse pour l’organisme. En effet, si vous pratiquez un régime hypocalorique, votre corps va penser traverser une période de famine. Il va alors basculer en « mode économie ». Votre métabolisme de base, c’est-à-dire votre combustion d’énergie au repos va baisser drastiquement. Il est très difficile par la suite de le faire repartir à la hausse. Or un métabolisme de base élevé est la garantie d’une absence de prise de poids intempestive.

À lire aussi : Faux aliments: Comment éviter ces faux amis? 

Des produits minceur : vraiment ?

Chacun peut se renseigner sur Internet : les marques très connues de la grande distribution ont été condamnées pour publicité mensongères ou pour allégations santé mensongères. Certains produits, comme cette eau qui nous promettait la taille fine, ont même été interdits par les autorités publiques.

Si l’on se penche avec quelque attention sur les étiquettes, pas de doute, les produits minceurs sont une vaste farce. Pour remplacer le sucre blanc, beaucoup d’industriels ont recours à des édulcorants. C’est la foire aux fameux « E 955 » etc. dont la dangerosité a été prouvée. Bien sûr, l’aspartame cancérigène figure en bonne place sur la liste des ingrédients. Puis sous l’appellation mystérieuse d’agent de charge ou autre, on retrouve un drôle d’ingrédient : le polydextrose. Ne vous y trompez guère : il s’agit là d’un sucre simple. Vous savez, ce sucre qui fait bondir votre glycémie ? Ce sucre qui vous prend par la main vers le cercle vicieux de l’envie de sucrée renouvelée ? Enfin, dans le cas des yoghourts fruités, les fabricants sont très libres de leurs actions en ce qui concerne l’information du client quant à la teneur réelle en fruit du produit. Une liste d’ingrédients mentionnant des fruits ne garantit en rien que vous retrouverez ces fruits non transformés dans votre produit. Au contraire ! Il ne s’agit que de la simple indication d’un travail à partir de ces aliments, rien de plus. Et lorsqu’on note sur la même liste la présence massive de colorants et d’arômes de synthèse, le doute n’est plus permis.

Résumons : une approche calorique trompeuse pour une prise de poids obligatoire à long terme. Des édulcorants pour vous donner toujours plus envie de sucre, faire de l’hyperinsulinisme et stocker le gras. De l’aspartame cancérigène. Du sucre caché à foison. Des fruits remplacés par des colorants et des arômes de synthèse.

Êtes-vous bien certain(e) de vouloir faire prendre ce risque à votre organisme ?

Le plus efficace des coachings commence ici

Choisissez votre objectif, suivez votre programme et obtenez des résultats.



En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à réaliser des statistiques d’audiences et vous proposer des services et une offre ainsi que des contenus publicitaires adaptés à vos centres d'intérêts, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.