Perte de poids Body weight Nouveau Full energy NouveauSe connecter

L’importance de la digestion en Ayurveda

ayurveda digestion nutrition

Manger sainement n’est pas suffisant, sans une bonne santé digestive, peu importe la qualité des aliments ingérés, vous ne bénéficierez que peu ou pas des nutriments fournis par votre alimentation. Les sages indiens l’ont bien compris, c’est pourquoi la qualité de la digestion est clé en médecine ayurvédique. Etant moi-même un amoureux de la culture indienne et de ses valeurs, je partage cette approche holistique de la santé, et cela transparaît dans la méthode Fitnext. Voici quelques conseils empruntées à l’Ayurveda pour une digestion au top.

Qu’est-ce que l’Ayurveda ?

L’Ayurveda, qui signifie « science de la vie » en sanskrit, est un système de santé originaire de l’Inde, qui remonte à plus de 5000 ans. L’Ayurveda enseigne comment restaurer et maintenir l’équilibre entre le corps, l’esprit, les sens et la conscience. Traitant rarement les symptômes, l’Ayurveda est une médecine de terrain, qui guérit en supprimant les causes de la maladie et s’appuie sur l’alimentation pour obtenir ce résultat.

Selon la médecine ayurvédique, la maladie n’est rien d’autre que le mouvement du corps et de l’esprit pour rechercher un meilleur équilibre. La maladie ne peut se manifester que sur un terrain affaibli. Pour lui barrer la route, il faut fortifier le terrain avec une nutrition saine et appropriée. Lorsque notre nourriture est pure, équilibrée et adaptée aux saisons et à notre constitution, nous n’avons pas besoin de médicaments.

L’importance du feu digestif

Selon l’Ayurveda, il ne suffit pas de fournir à l’organisme des aliments de qualité pour qu’il soit en bonne santé, il faut aussi que le système digestif fonctionne parfaitement.

« Agni » est le principe du « feu » qui va permettre la digestion. Il pourrait correspondre au métabolisme digestif des occidentaux. C’est le principe de transformation et de séparation des aliments. Il permet d’en retirer les bons nutriments qui vont être utilisés pour fabriquer notre corps et produire de l’énergie. Agni se retrouve sous différentes formes, tout au long du tube digestif. Il est aussi présent dans le foie et dans les différents tissus où se font les transformations métaboliques. D’un point de vue occidental, Agni est lié à la production des sucs digestifs et de diverses enzymes digestives, ainsi qu’aux différents mouvements dans le tube digestif.

Quand le feu digestif est trop faible, la nourriture n’est pas convertie de façon adéquate. Elle laisse alors un résidu toxique de nourriture non-digérée ou partiellement digérée, appelé « ama ». Celui-ci se dépose dans les zones de faiblesse de la physiologie, y stagne et fermente. La plupart des maladies commencent par une défaillance du feu digestif et l’accumulation d’ama, d’où l’importance accordée par l’Ayurveda à la digestion, dont le bon fonctionnement est la clé de la santé du corps.

Les règles d’or de l’Ayurveda pour une digestion saine

Voici les règles d’or de la diététique ayurvédique pour une digestion au top et une assimilation optimum des aliments :

– Mangez les fruits en dehors des repas ou 30 minutes avant. En effet, la plupart fermentent dans l’estomac lorsqu’ils sont consommés avec d’autres aliments et empêchent le processus de digestion. Consommés seuls, ils sont digérés très rapidement.

– Ne buvez pas d’eau ou autres boissons froides ou glacées, et ne consommez pas d’aliments sortant directement du réfrigérateur pour éviter de ralentir le feu digestif et favoriser la production de mucus. Les boissons doivent être consommées chaudes ou à température ambiante.

– Evitez de consommer les restes conservés au réfrigérateur (au-delà de 24 à 36 heures après la cuisson). Dans tous les cas, évitez de les combiner à des aliments frais au cours d’un même repas : leurs composants chimiques vont développer une incompatibilité, perturbant la digestion.

– Mangez de manière posée, dans un environnement le plus calme possible, et mâchez correctement les aliments, de façon à favoriser le bon processus digestif.

– Ne mangez pas en étant sous le coup d’une émotion forte (avec le ventre « noué ») ou en l’absence de sensation de faim : l’énergie du corps à ce moment précis n’étant pas disponible pour la digestion, cela peut entraîner la formation de toxines.

– Prenez votre repas principal au déjeuner, et non pas au petit déjeuner comme semblent souvent le préconiser les diététiciens, à l’heure où la capacité digestive est la plus forte.

– Attendez d’avoir digéré votre repas, trois à six heures selon votre constitution, avant de manger à nouveau, pour ne pas surcharger votre système digestif.

– Evitez les aliments raffinés qui n’apportent que des calories vides à l’organisme, obstruent le système digestif et participent à la formation de toxines.

– Evitez la viande rouge et porcine, car elles sont grasses et difficiles à digérer. Favoriser les viandes blanches et poissons. Les légumineuses et céréales complètes peuvent remplacer les protéines animales.

– Réduisez votre consommation de produits stimulants : alcool, tabac, chocolat, café, thé, soda

Le plus efficace des coachings commence ici

Choisissez votre objectif, suivez votre programme et obtenez des résultats.


En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à réaliser des statistiques d’audiences et vous proposer des services et une offre ainsi que des contenus publicitaires adaptés à vos centres d'intérêts, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.