Perte de poids Body weight Nouveau Full energy NouveauSe connecter

Comment courir plus vite

Courir plus vite avec les conseils Fitnext

Courir plus vite, c’est associer à un exercice cardio une dimension de performance non-négligeable. Un moyen de se surpasser, mais pas à n’importe quel prix : inutile de risquer la blessure. Courir plus vite vous est possible en toute sécurité, pour peu que vous suiviez ces quelques conseils que vous délivre Fitnext.

Des exercices de musculation ciblés

Souvent la musculation est délaissée par les runners. C’est d’ailleurs cet état d’esprit qui prédomine chez de nombreux pratiquants de sports d’endurance. Peur de s’alourdir, de devoir dépenser plus d’énergie, et d’être de fait moins performant. Or, il s’agit là d’idées reçues contre-productives.

Bien entendu, il n’est pas question de poursuivre un objectif de renforcement musculaire en termes de volume. Nous ne parlons pas ici du programme de prise de masse, qui se veut plus orienté vers la transformation d’une silhouette. Il vous faut vous concentrer sur la force et l’explosivité que peuvent fournir vos jambes. L’idée est d’optimiser au mieux votre foulée, en la rendant plus puissante. Ce renforcement musculaire que vous allez obtenir vous permettra de moins gaspiller d’énergie.

Commençons par le plus évident : les squats et les fentes avant. En renforçant la fibre musculaire qui compose les muscles de vos jambes, vous entrainez ceux-ci à être plus explosifs. Cela vous aide à mieux réagir aux aspérités de la route, aux virages, aux élévations. Des gains qui peuvent paraître marginaux, mais qui, dans un sport d’endurance, font toute la différence. Si vous débutez un programme squat, programmez 3 séries de 30 squats avec une minute de repos entre chaque série. Si vous êtes à l’aise, vous pouvez réaliser les derniers 10 squats sous la forme de squats jump, pour un gain en explosivité décuplé. Quant aux fentes avant, elles proposent un travail plus spécifique sur le haut de la cuisse, l’adducteur et la fesse. 3 séries de 10 répétitions sur chaque jambe devraient fournir le parfait complément au squat.

Enfin, si vous souhaitez réellement disposer d’une masse musculaire totalement au service de votre foulée, ne négligez pas totalement le haut du corps. Celui-ci peut vous être d’une grande utilité, notamment au niveau de la sangle abdominale. Celle-ci gaine votre buste et cadre votre bassin. Ainsi, si vos muscles abdominaux sont correctement entrainés, le transfert d’énergie vers vos jambes sera optimal. Le corps ne s’éparpillera pas à tenter de retenir un haut du corps anarchique. Travaillez sur des séances de gainage afin de muscler vos abdos. Il s’agit de travailler en profondeur les obliques et le transverse (et non le grand droit, muscle peu intéressant). Programmez un jour sur deux une séance de gainage, avec au minimum 3 séries de gainage d’une minute. Puis une quatrième en tenant le plus longtemps possible.

Suivre un programme alimentaire cohérent

Courir plus vite passe évidemment par une alimentation saine. Fitnext vous propose, par l’intermédiaire de ses programmes, de rendre votre bol alimentaire sain, apte à vous donner le bon carburant pour votre course à pieds. Il vous faut toujours garder à l’esprit qu’un programme sportif efficace repose sur une alimentation équilibrée, saine et variée.

C’est pourquoi il faut absolument bannir tous les plats préparés. Par leur concentration en sucre ajouté, ils perturbent votre sécrétion d’insuline, et vous conduisent irrémédiablement à prendre du poids en stockant un maximum de graisses. Dans le même ordre d’idée, évitez également toutes les barres de céréales industrielles, ou les céréales petit-déjeuner. Encore une fois, leur richesse en glucose ou en dextrose mènent vers le surpoids. Mais surtout, consommés juste avant l’effort « pour prendre de la force », ils ne feront qu’occasionner une hypoglycémie réactionnelle. Très vite, votre corps sera en manque de sucre, sa glycémie ayant brutalement chuté. Et vous serez au beau milieu de votre effort, les jambes sapées par une mauvaise alimentation.

Enfin, évitez une alimentation où les protéines animales prennent trop de place. Celles-ci contribuent en effet à acidifier considérablement votre organisme. Or, pendant le run, l’organisme crée énormément d’acidité. Le corps doit ensuite faire en sorte d’évacuer les toxines. Imaginez s’il doit en plus tamponner un taux d’acidité élevé dû à une consommation importante et répétée de protéines animales… Loin d’être idéal. Pour que votre corps puisse s’orienter de façon optimale vers des fonctions de récupération et de régénération, vous pouvez devenir végétarien. Rappelons que Carl Lewis l’était… L’important est de veiller à enrichir tous ses repas en légumes verts, afin de reminéraliser le corps, et de bien s’hydrater, en buvant aux alentours de deux litres d’eau par jour.

Le plus efficace des coachings commence ici

Choississez votre objectif, suivez votre programme et obtenez des résultats.