Perte de poids Body weight Nouveau Full energy NouveauSe connecter

Comment progresser en running ?

comment progresser en running fitnext

Chez Fitnext, nous vous encourageons vivement à commencer, recommencer ou poursuivre le sport et notamment les activités cardio. Très en vogue depuis quelques années, le running est une activité physique bénéfique pour votre santé. Vous êtes toutefois nombreux à nous confier que vous rencontrez des difficultés à vous y mettre, à prendre du plaisir en courant et surtout à progresser. Histoire de vous donner un petit coup de pouce, nous vous proposons aujourd’hui quelques conseils pour que vous deveniez un(e) pro du running en quelques mois.

De la patience

C’est le maître mot. PATIENCE. Il en faut une bonne dose car progresser ne peut se faire en une poignée de jours. Surtout quand on se lance dans une activité aussi exigeante que le running. Si vous partez de zéro, commencez par alterner la marche et la course. Sur une sortie de 15 minutes, vous pouvez par exemple marcher à bonne allure pendant 3 minutes, puis  courir 2 minutes (3 fois). Au fur et à mesure des entraînements, vous allez vous sentir de plus en plus à l’aise. Ainsi, vous allez pouvoir raccourcir le temps de marche au profit du temps de course, jusqu’à supprimer complètement la marche. De cette manière, votre souffle et vos articulations vont s’habituer à ce nouvel effort. Notez qu’il est important de choisir une tenue confortable et adaptée à la pratique du running. Il est surtout capital de choisir de bonne paire de chaussures.

De la régularité

Dans le running, comme dans n’importe quel sport, pour progresser, il faut être régulier. C’est une règle de base. Faire du sport une fois de temps en temps est agréable mais ne va pas vous permettre de constater une progression. Quand on parle de régularité, on parle de 2 ou 3 séances par semaines. Si vous pratiquez déjà une autre activité physique, le running peut venir en complément, à raison d’une ou deux séances par semaine. C’est uniquement à cette condition que vous allez pouvoir augmenter vos capacités. Chaque semaine, prévoyez vos séances à l’avance, notez-les dans votre agenda et essayez de vous tenir à votre programme.

De la progressivité

Rien de pire pour votre organisme et votre mental que de démarrer la course à pied en surévaluant vos capacités. Un(e) novice qui débuterait par un entraînement de 30 minutes ou plus ferait un faux pas. Votre organisme n’étant pas habitué à cette activité physique, vous risquez d’être à la peine pendant l’effort et de transformer votre première séance de running en véritable torture. Ce qui va s’avérer contreproductif par la suite car comment avoir envie d’être régulier quand on ne prend pas un minimum de plaisir à ce qu’on fait ? Par ailleurs, en commençant par de trop longs entraînements, vous risquez de souffrir de douloureuses courbatures qui ne vous permettront pas de rechausser vos baskets rapidement. Pour vous débarrasser de vos douleurs, vous allez en effet devoir patienter peut-être une semaine et c’est autant de jours où vous ne pourrez pas faire de sport. Et c’est bien dommage !

Du fractionné

De la même manière que vous allez allonger la durée de votre effort au fil des semaines, vous allez aussi augmenter peu à peu votre vitesse. Et rien de tel que d’ajouter de petits sprints à votre course d’endurance pour progresser dans ce domaine. Par exemple, sur un footing de 40 minutes, vous pouvez faire 4 sprints de une minute. Quand on parle de sprint, on parle d’accélération nette sans être à fond pour autant. Par ailleurs, si votre parcours est, dans un premier temps, plutôt plat, quand vos jambes et votre souffle vous le permettront, vous pourrez aussi introduire quelques montées. Mais n’oubliez pas une chose : quand on début le running, on privilégie une pratique aérobie, c’est-à-dire une activité d’intensité modérée que l’on est capable de tenir pendant une durée assez longue. C’est la base pour pouvoir ensuite débuter un entraînement plus soutenu.

Une bonne hygiène de vie

On ne le répètera jamais assez : faire du sport et avoir, à côté, une mauvaise hygiène de vie, ne vous permettra pas de progresser de manière optimale. L’entraînement est aussi dans l’assiette. Il faut ainsi privilégier une alimentation saine, composée principalement de fruits, de légumes, de céréales et de légumineuses. Les protéines sont importantes mais, gardez à l’esprit qu’il n’y pas que la viande qui vous en fourni. Les protéines végétales sont, elles aussi, très intéressantes sur le plan nutritionnel. Enfin, qui dit activité physique, dit bonne hydratation. Un organisme déshydraté voit ses capacités diminuer. Et pour cause : le corps humain est composé à plus de 60% d’eau, il est donc normal que le carburant principal dont nous ayons le plus besoin soit l’eau.

Si vous suivez ces conseils, vous allez progresser. C’est indéniable. Le running ne sera alors plus une galère mais un vrai moment de plaisir, un moment pour vous et pour votre corps. Et ce dernier va doucement mais surement se sculpter et se raffermir au fil des mois.

Alors, on dit merci qui ?

 

Pour aller plus loin : Démarrez la course à pied, vous ne pourrez plus vous en passerCourse à pied longue distanceMaigrir avec la course à pied : combien de temps faut-il courir ?

Le plus efficace des coachings commence ici

Choisissez votre objectif, suivez votre programme et obtenez des résultats.



En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à réaliser des statistiques d’audiences et vous proposer des services et une offre ainsi que des contenus publicitaires adaptés à vos centres d'intérêts, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.