La transpiration, c’est bon pour la santé

la transpiration cest bon pour la sante

Avec l’été, le thermomètre grimpe en flèche et avec lui, généralement, votre température corporelle. Résultat : vous transpirez plus que d’habitude, surtout si vous pratiquez une activité physique. Certain(e)s d’entre vous ont particulièrement horreur de ce phénomène physiologique naturel et font tout pour en finir avec cette sudation intempestive, et ce à grand renfort de déodorant. Mais contrairement aux idées reçues, la transpiration a des vertus, n’est pas là pour vous incommoder et est même le signe d’une bonne santé. Vous ne nous croyez pas ? Lisez ce qui suit et vous ne porterez plus le même regard sur la transpiration !

La transpiration, kezako ?

Commençons par une petite définition. La transpiration (ou sudation) est la production et l’évacuation de la sueur, secrétée par les glandes sudoripares, par les pores de la peau. Hommes, femmes, enfants, nous sommes tous concernés par ce phénomène biologique. Celui-ci varie toutefois en fonction de l’âge, du sexe, de la saison, de l’intensité de l’activité physique, et du stress.

La principale fonction de la transpiration est de réguler la température corporelle car, en s’évaporant, la sueur contribue à abaisser la température, à rafraîchir l’organisme en cas de surchauffe. Il faut en effet savoir que lorsque la température interne dépasse trop les 37°, l’organisme peut être endommagé.

La sueur est majoritairement composée d’eau. Elle contient aussi des minéraux, de l’acide lactique, de l’ammoniaque, du sébum et de l’urée. Evacuer ces éléments contribue à épurer le corps, à le vider de ses toxines.

Signe de bonne santé

Dans les médecines ancestrales, comme l’Ayurveda, transpirer est primordial et est un signe de bonne santé. Au même titre que le foie, les poumons, les intestins et les reins, la peau est considérée comme un émonctoire. Cela signifie qu’elle fait partie des 5 organes qui font face à la montée des toxines, en filtrant les déchets et en les rejetant à l’extérieur du corps. Transpirer est ainsi la preuve que votre peau fonctionne bien et qu’elle parvient à jouer pleinement son rôle.

Quand la peau est en mauvais état, qu’elle montre des signes de faiblesse – avec par exemple la présence d’eczéma ou de psoriasis – elle peine alors à être un émonctoire efficace et est bien souvent la preuve d’un encrassement de l’organisme. Une belle peau n’est donc pas juste un atout beauté. C’est aussi un atout santé. Dans ces conditions, vous comprendrez aisément l’intérêt d’en prendre soin. Notamment en privilégiant une alimentation de qualité, riche en nutriments et pauvre en produits phytosanitaires (pesticides, fongicides, insecticides, très utilisés en agriculture intensive, contrairement à l’agriculture biologique).

A lire aussi : Avoir une belle peau avec son alimentation

Par ailleurs, les produits cosmétiques, notamment les anti-transpirants qui bloquent ou ralentissent le phénomène de transpiration, sont à éviter. Préférez les déodorants dont l’objectif est seulement de lutter contre les odeurs. Leur composition est généralement moins astringente et un tout peu moins nocive. A condition toutefois de les choisir de manière précautionneuse, c’est-à-dire en lisant bien les étiquettes pour éviter d’infliger à votre peau l’application de produits nocifs comme, par exemple, les sels d’aluminium ou les parabènes.

Le cardio, le hammam : des coups de boost pour transpirer

Les activités cardio comme la course à pied, le vélo ou encore l’aérobic permettent d’amplifier le phénomène de transpiration via l’augmentation du rythme cardiaque. Le sauna et le hammam, en augmentant la température corporelle, sont aussi des outils pour favoriser la sudation. Des outils qui aident à détoxifier.

Car il faut rester lucide : transpirer en pratiquant du cardio ou en allant au hammam ne permet pas de perdre du poids. Ces activités favorisent la circulation des fluides, l’évacuation des toxines et le retour veineux. Cela permet donc de lutter contre une des causes de la cellulite, qui est justement une stagnation des liquides intercellulaires. Mais pour ce qui est de la perte de poids, cela ne suffit pas. La perte de poids, qui peut être constatée immédiatement après un footing, est en effet artificielle car ne relève que d’une perte d’eau temporaire.

Lutter contre la déshydratation

Vous le savez, en moyenne, le corps humain est composé à 60% d’eau. Quand on transpire, ce stock d’eau diminue et il est capital de le régénérer afin de rester en bonne santé. Plus on perd d’eau, plus la capacité physique diminue. Ainsi, une perte de liquide de 2% par rapport au poids du corps réduit la capacité physique d’environ 20%. Lorsque la déshydratation atteint 4% du poids corporel, le handicap équivaut à 40%. Ce phénomène s’explique facilement : quand on est déshydraté, le volume sanguin diminue. Et quand les muscles sont moins bien irrigués, ils sont aussi moins efficaces.

Lors d’une journée normale, il est recommandé de boire environ 1,5 litre d’eau de bonne qualité. Quand il fait chaud ou quand votre activité physique est conséquente, il est nécessaire d’augmenter vos apports en eau. Et surtout de ne pas attendre de ressentir la sensation de soif. Quand cette dernière se fait sentir, c’est le signe que vous souffrez d’ores et déjà de déshydratation. Mieux vaut donc prévenir que guérir ! Alors, conservez toujours une bouteille d’eau à porter de main, buvez régulièrement, pratiquez 2 ou 3 fois par semaines une activité cardio pour stimuler la transpiration … et gardez à l’esprit que transpirer n’est pas sale mais au contraire bénéfique pour votre santé !

Pour aller plus loin : 5 questions pour tout comprendre sur le bioCellulite : comment s’en débarrasser ?6 conseils pour se mettre (ou se remettre) au running.


Prenez le contrôle et choisissez la formule qui vous convient

Abonnement
12 mois
19€/mois
Abonnement
12 mois
19€/mois
Abonnement
6 mois
24€/mois
Abonnement
6 mois
24€/mois
Abonnement
3 mois
29.90€/mois
Abonnement
3 mois
29.90€/mois
Abonnement
1 mois
32€/mois
Abonnement
1 mois
32€/mois