Perte de poids Body weight Nouveau Full energy NouveauSe connecter

Avis Fitnext de Camille : « J’ai appris à m’aimer »*

L’avis de Fitnextien de Camille, 32 ans, maman de 2 enfants : elle a repris le contrôle et appris à s’aimer après une relation conflictuelle avec son corps depuis de nombreuses années.

Pour raconter mon histoire, il faut commencer par un flashback. 1999, j’ai 17 ans, je suis avec mon père devant la télé, j’entends Erwann parler pour la première fois. Je l’ai déjà vu faire du vélo mais c’est la première fois que je l’entends s’exprimer. Il dénonce le dopage. À mes yeux, il est le premier à avoir le courage de le faire. Je sens que les gens vont le juger et que cela va le suivre toute sa vie mais ce jour là, il gagne mon respect mais surtout ma confiance. Quand j’entends certaine personne aujourd’hui dire « comment peut-on faire confiance à quelqu’un qui s’est dopé ? Comment croire en sa méthode ? ». Je n’ai qu’une chose à répondre. C‘est justement ce qui le rend crédible, il a fait du mal à son corps, il sait ce que c’est. Il est comme nous. Je ne me suis peut-être pas dopée mais j’ai moi aussi fait du mal à mon corps. Ce corps que j’ai appris à détester jour après jour, année après année.

« aujourd’hui je m’aime et je crois qu’au delà du poids que j’ai perdu, c’est cela le plus important »

J’ai presque 33 ans et aujourd’hui je m’aime et je crois qu’au delà du poids que j’ai perdu, c’est cela le plus important. J’ai commencé à ne pas m’aimer à l’âge de 13 ans. Je faisais 1,75m pour 65kg soit presque ma taille définitive puisque je fais 1,79m. Mais deux mois avant, je faisais 55kg. Ce que j’ai vécu s’appelle tout simplement la puberté. Mais à partir de là, sans pour autant avoir des problèmes de poids, j’ai commencé à ne plus m’aimer et à me trouver trop grosse. Ce sentiment m’a suivi tout au long de ma vie.

Aujourd’hui quand je regarde les photos, je m’aperçois que j’étais vraiment mince sauf peut-être mon année de 3ème, où j’étais effectivement un peu plus ronde.

Quand je suis tombée enceinte, à 25 ans, de mon fils, j’ai pris 20 kilos pendant ma grossesse et lorsque j’ai accouché, j’ai perdu ces kilos sans trop d’efforts en faisant seulement attention à mon alimentation. Mais je ne m’aimais toujours pas.

À 31 ans, quand je suis tombée enceinte de ma fille, rebelote, j’ai à nouveau pris 20 kilos mais cette fois avec l’âge, après mon accouchement, pas moyen de perdre un gramme. J’ai alors commencé à lire des blogs de fitness et je suis tombée sur une fille hors du commun, Margaux de la route de la forme. Elle m’a aidé à perdre mes premiers kilos. Le problème, c‘est que je mangeais très peu de viande donc je ne pouvais pas suivre complètement son exemple. Un jour, Margaux a écrit un post sur la méthode Fitnext. J’ai alors commencé à lire les témoignages de ceux qui avaient testé la méthode.

Même si j’avais une image très positive d’Erwann et que les végétariens peuvent suivre la méthode, l’idée d’en passer par le sport pour maigrir me rebutait profondément. J’allais refermer la page du site internet quand je suis tombée sur le témoignage de Florent. Je ne m’attendais pas à ce que le témoignage d’un garçon soit le déclic qui me manquait. Ce beau jeune homme était un ancien obèse. Je me suis dit que s’il y était arrivé, je pouvais moi aussi m’y mettre.

« j’ai même trouvé le courage de me mettre au sport »

Je me suis inscrite et le plus dur des combats avec moi-même a alors commencé. J’ai été réfractaire à tout. Heureusement, j’ai trouvé du soutien auprès des copains Fitnexiens sur notre forum Facebook dont Seb et Laetitia pour ne citer qu’eux, qui ont réussi à me faire comprendre que les barrières n’étaient que dans ma tête. En discutant avec Florent (oui, les anciens répondent quand on leur écrit, car Fitnext c’est aussi un véritable esprit de solidarité), j’ai même trouvé le courage de me mettre au sport.

Alors il y a eu des moments de découragement, des phases de stagnation mais depuis mi-juillet 2014 :

j’ai perdu 16 kilos (20 kilos en tout), 24 cm de tour de hanches et mon taux de graisse sur le corps est passé de 30% à 18%. Je fais du sport 4 fois par semaine (yoga, roller, VTT et muscu). D’ailleurs je n’aurais jamais cru me mettre au yoga, je voyais ça comme un truc pour bobos. Quand j’y pense, je me dit que j’ai failli passer à coté de tout ce qui enrichit aujourd’hui ma vie.

Fitnext c’est aussi une autre approche de la vie. J’ai appris à m’aimer, à faire plus attention à ce que je consomme et aujourd’hui je suis même devenue végétarienne. Fitnext n’a pas changé que le regard que je porte sur moi, ça m’a aussi permis de changer le regard que je porte sur le monde.

Camille

Le plus efficace des coachings commence ici

Choisissez votre objectif, suivez votre programme et obtenez des résultats.


En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à réaliser des statistiques d’audiences et vous proposer des services et une offre ainsi que des contenus publicitaires adaptés à vos centres d'intérêts, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.