Fitnext : un programme complet !*

Fitnext: témoignage de Jeff, 45 ans, Paris

Les 3 jours de monodiète « Beethoven » pour commencer (pommes, pommes, pommes, pommes… je l’aime bien celle-là) annoncent la couleur… Va y avoir du boulot…

Finalement ça se fait sans problème (enfin c’est ce qu’on se dit quand on a fini), malgré tout tu ne peux plus voir la pomme en peinture à tel point que dans les jours qui ont suivi, tu prends un malin plaisir à la passer tous les matins à la centrifugeuse… (Hannibal Lecter sort de ce corps…)

Quand tu attaques ton programme, tu es déjà content de mâcher autre chose que de la pomme et tu te surprends à te délecter d’une tranche de pain complet avec du beurre…

Mieux, le premier midi à ta cantine d’entreprise, tu te croirais chez Lasserre tellement ton assiette de pommes de terre à l’eau et courgettes te semble fabuleuse…

De la musculation et du cardio

S’ensuivent les séances de sport, le cardio ça va, sans forcer tu peux  arriver à améliorer tes performances sans chercher à courir le marathon de Paris et ça fait du bien.

La musculation c’est autre chose, t’es amené à faire travailler des groupes de muscles dont tu n’imaginais même pas la présence… Et ces exercices sont là pour les réveiller. Quand je pense que mon fils de 11 ans fait 30 secondes de gainage au rugby et que la première que j’en ai fait j’ai à peine tenu 10 secondes, il est ensuite facile de voir l’amélioration des performances quand au bout de 3 mois tu tiens 1 minute…

Perso, la torture c’est la chaise… Erwann, je peux pas faire la chaise longue à la place… ?

« Tu redécouvres le plaisir de cuisiner »

Tu perds effectivement du poids (-7 kg en 3 mois), t’es obligé de faire des trous dans la ceinture qui tient ton pantalon sinon… plus de pantalon…

Evidemment tu apprécies de pouvoir remettre des vêtements qu’il a fallu dépoussiérer et c’est comme pour les muscles, tu ne savais plus que tu les avais…

C’est un programme complet facile à suivre quand la machine est bien en place. J’avoue une certaine addiction, tu (re)découvres le plaisir de cuisiner même en rentrant tard le soir. L’interdit n’a pas le droit de cité, le plaisir a sa place dans le programme et quand on veut se lâcher on s’aperçoit que les « bonnes » choses d’avant sont devenues les « mauvaises » et qu’on s’en est facilement déshabitué…

Je viens de rempiler pour 6 mois, rendez-vous cet été ! D’ici là, portez-vous bien !

Le plus efficace des coachings commence ici

Choississez votre objectif, suivez votre programme et obtenez des résultats.