Bien trop élevée, notre consommation de viande est à réduire à tout prix. Y compris celle de nos enfants. Cela passe par l’alimentation que nous leur imposons mais aussi de celle proposée dans les cantines. Et dans la plupart des cas, c’est une viande en trop grande quantité et de très faible qualité qui est leur est servie. Avec l’appui d’une étude menée par l’ONG Greenpeace, Fitnext vous explique pourquoi.

 

“2 à 4 fois les apports conseillés”

87 kg ! C’est la quantité de viande que mange un adulte français en moyenne par an. Ce qui fait de nous les plus gros consommateurs de viande d’Europe. Nous mangeons trop de viande et nos enfants aussi. Et les cantines, dans lesquelles la plupart des enfants en école primaire déjeunent, y sont pour beaucoup. Si l’on en croit les chiffres de l’étude réalisée par l’ONG Greenpeace en 2018 dans des écoles primaires d’environ 3 200 communes, 69 % des enfants en école primaire mangent de la viande ou du poisson tous les midis. Dans le même sens, seulement 9 % des restaurants proposent une alternative végétarienne au moins une fois dans la semaine.

En effet, la quantité de viande proposée dans la semaine au sein des cantines est bien loin des recommandations de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail). Selon leurs préconisations concernant les ANC (Apports Nutritionnels Conseillés), un enfant âgé de 3 à 11 ans a besoin de 4,8 g à 11,6 g de protéines pour le repas du midi. Or, comme l’explique Greenpeace, “si l’on suit ces recommandations officielles établies par le gouvernement pour le déjeuner, la viande et le produit laitier apportent à eux seuls de 2 à 4 fois les apports conseillés par les scientifiques pour un enfant en école primaire.” Et contrairement aux protéines végétales, les protéines animales consommées en trop grande quantité peuvent engendrer obésité et surpoids.

À lire aussi : Non, nous ne sommes pas faits pour la viande ! 

 

Trop de mauvaise viande !

S’ajoute à ce véritable souci de quantité de viande proposée dans les restaurants scolaires, un problème de la qualité de la viande servie à nos enfants. C’est en tout cas ce que nous explique Jérôme Bernard-Pellet, médecin nutritionniste et auteur de plusieurs livres sur l’alimentation.“A part quelques exceptions à saluer, les repas proposés dans les cantines sont souvent médiocres”, commence-t-il. Et selon lui, la raison principale à cette faible qualité de la viande présente dans les cantines est “le manque de budget alloué à l’obtention de nourriture de qualité. Ce qui les oblige à acheter de la nourriture premier prix, la plus sujette à la médiocrité nutritionnelle et aux fraudes.”

Dr Bernard-Pellet déplore également une autre tendance. Celle “d’abandonner les cuisines locales pour des prestataires de services privés ayant une cuisine centrale loin du lieu de consommation. Ces contraintes rendent impossible le fait d’offrir de la viande de qualité dans les collectivités telles que les cantines.”
Il fait aussi référence à Christophe BRUSSET, ancien industriel de l’agro-alimentaire, qui a révélé dès 2015 l’ampleur du problème à travers son livre, “Vous êtes fous d’avaler ça !”.

À lire aussi : 5 raisons de diminuer votre consommation de viande

 

Si la qualité de l’alimentation de vos enfants dépend en partie de celle qu’on lui donne à la cantine, vous pouvez, par contre, contrôler les repas que vous allez leur préparer à la maison. Suivre les programmes nutritionnels Fitnext vous aidera à réduire cette consommation de viande et proposer à vos enfants des recettes gourmandes.